Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

CGV 2019

TF1 accélère sur la data et vise les petites entreprises

16/10/2018 - par Delphine Soulas-Gesson

2019 sera l’année de l’industrialisation de la data pour TF1 Publicité. Sur le digital, plus de 1000 campagnes data auront été réalisées cette année, pour un total de 500 millions d’impressions. En 2019, la régie du groupe TF1 veut aller encore plus loin, avec d’abord la volonté de proposer autant de segments data sur le replay en IP TV. Car si sur ordinateur, mobile et tablette, les utilisateurs de MYTF1 sont loggués, ce qui facilite le ciblage publicitaire, en télévision, ce type d’identification n’existe pas. D’où des discussions du groupe TF1 avec les opérateurs des box mais aussi avec Médiamétrie afin que la société probabilise la data sur IP TV. L’objectif est d’aboutir à une même granularité de ciblage entre les différents écrans courant 2019.
Autre nouveauté dans les conditions générales de vente de TF1 Publicité, la création de cibles Shoppers communes avec France Télévisions Publicité. Jusque-là, la régie de TF1 commercialisait un GRP sur quantité achetée et celle de France Télévisions un GRP data sur cette cible des moyens et gros acheteurs de marques de grande consommation. Environ 80 segments, conçus avec des données de Kantar Worldpanel, vont ainsi être mis à disposition des annonceurs et de leurs agences dans les outils du marché.
Fort de son partenariat avec RelevanC, TF1 va un cran plus loin en étendant aux écrans digitaux son offre sur les shoppers avec une offre data 5 écrans au CPM net. Celle-ci associera télévision et MYTF1 sur une quarantaine de segments. « L’idée n’est pas de faire disparaître les critères socio-démographiques, le ciblage data est complémentaire », explique Laurent Bliaut, directeur général adjoint de TF1 Publicité en charge du marketing et de la R&D.
La régie veut également attirer vers la télévision les petites et moyennes entreprises, avec le lancement de La Box Entreprises. Il s’agit d’une plateforme transactionnelle, qui permet à toute entreprise de simuler un plan en fonction de son budget, et même de le régler en ligne d’une simple carte bancaire. « Les petits clients sont un relais de croissance pour les prochaines années, dont le potentiel pourrait grossir encore avec la télévision segmentée », estime Laurent Bliaut.
Enfin, suite à l’acquisition du groupe Aufeminin, TF1 Publicité va déployer des offres associant Aufeminin et Marmiton, notamment des opérations spéciales. Le rapprochement des DMP des deux entités vont aussi permettre à TF1 de proposer des nouveaux segments data, comme par exemple les chocolate lovers. « Avec le rachat d’Aufeminin, nous changeons de dimension sur le digital, en intégrant le top 5 en nombre de visiteurs uniques par mois [31,5 millions de VU mensuels sur les 3 écrans] », insiste Laurent Bliaut. La finalisation du rachat de Doctissimo, annoncée le 10 octobre, fait même entrer le groupe dans le top 3 français.

Envoyer par mail un article

TF1 accélère sur la data et vise les petites entreprises

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.