Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

L'actu vue par

Olivier Truchot : «Remaniement : les Français n'en ont que faire»

19/10/2018 - par Alexis LE MEUR

Journaliste, présentateur de « BFM Story » du lundi au jeudi sur BFMTV, des « Grandes Gueules » sur RMC et RMC Story du lundi au vendredi et co-auteur du livre « Les secrets des Grandes Gueules », paru le 24 septembre, Olivier Truchot livre ses impressions sur l'actualité de ces dernières semaines.

La Fiac ouvre ses portes cette semaine sur fond de dérives inflationnistes, après le buzz provoqué par la vente d’une œuvre de Banksy lors d’une vente aux enchères à Londres.
Le canular de Banksy est une superbe idée, à la fois géniale et absurde. D’un point de vue créatif, l’idée est extraordinaire, elle surprend tout le monde, mais est aussi totalement absurde pour la personne qui achète l’œuvre… bien qu’elle ait décidé de la garder en l’état moyennant un million de dollars. C’est un pied de nez assez créatif dans un monde de l’art contemporain qui perd parfois la notion du réel. Ce genre d’action est assez représentatif de l’époque mais aussi de la direction que prend cette école artistique.
Le remaniement gouvernemental qui a finalement eu lieu après une attente de deux semaines.
Nous connaissons enfin les nouveaux membres du gouvernement. Ce remaniement, en tout cas le remplacement de Gérard Collomb, reparti à Lyon, au ministère de l’Intérieur, a été un feuilleton sans fin. Je pense qu’en réalité, les Français n’en ont que faire et que le sujet intéresse surtout les journalistes. C’est une information évidemment importante, mais elle ne changera pas le cap du gouvernement. Le président se retrouve finalement en face de difficultés qu’il a lui-même engendrées avec sa posture jupitérienne. Le risque de créer autant d’attente autour d’un événement comme celui-là induit forcément une déception. Les observateurs du monde médiatique et les citoyens finissent par se dire « tout ça pour ça ».
La surprise de certains Français à la vue de l’augmentation du montant de leur taxe d’habitation.
Le problème est quelque peu similaire à celui du remaniement gouvernemental. La baisse a tellement été annoncée que cela ne peut que créer des confusions. De plus, ce genre de réforme permet de mettre en lumière la complexité de notre organisation fiscale et de surcroît la défiance ressentie par les populations à son égard. La responsabilité des maires est engagée dans les villes où la taxe d’habitation a augmenté comme l’ont souligné beaucoup d’administrés. Finalement, ce qui baisse d’un côté finira toujours par augmenter de l’autre… C’est ainsi que fonctionne notre administration par rapport à l’impôt.
Kylian Mbappé en une du Time Magazine.
La une est vraiment superbe ! Il est le futur génie du football français, champion du monde à 19 ans, et fait montre d’une étonnante maturité pour son âge. Il est très intelligent et bien entouré, ce qui permet de contrebalancer son ascension fulgurante, qui aurait pu laisser présager du pire, à savoir le risque de se brûler les ailes. À priori, il ne devrait pas y avoir de problème avec ce joueur qui fait, et fera encore dans les années à venir, la fierté du foot français.
Les disparitions de journalistes qui se multiplient, comme celle, récente, du Saoudien Jamal Khashoggi.
C’est un sujet duquel on parle très peu. Nous sommes en plein dans l’ère du journalism-bashing qui trouve un relais très important dans les régimes autoritaires comme la Turquie ou l’Arabie Saoudite. Il y a une certaine complaisance de la part de nos régimes à l’encontre de ces pays pour des raisons mercantiles. Il faut rappeler que c’est un métier à risques et que, chaque jour, des journalistes du monde entier sont menacés dans leur travail et luttent pour produire une information de qualité.
Les bad buzz d’Ikea et de Monoprix de la semaine dernière.
De nos jours, l’impunité des marques n’existe plus. Avec les réseaux sociaux, l’information voyage à une vitesse folle et c’est plutôt une bonne chose pour les consommateurs. Néanmoins, cela pose un problème fondamental pour la marque, à savoir qu’il est relativement aisé de construire une image de marque à partir de rien, mais qu’il est très difficile de reconstruire une image de marque écornée. Même si, dans ces deux cas, la marque n’est pas responsable à titre individuel, n’ayant pas donné l’ordre de ces agissements, elle en paiera le prix fort.

Envoyer par mail un article

Olivier Truchot : «Remaniement : les Français n'en ont que faire»

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.