Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Publicité

La croissance du marché publicitaire ralentit, la presse en pâtit

30/09/2019 - par A.M. avec AFP

Les recettes publicitaires des médias français ont enregistré une croissance de 3,8% au premier semestre 2019. Une hausse qui profite au numérique mais pas à la presse.

La croissance des recettes publicitaires des médias français s'est élevée à 3,8% au premier semestre et bénéficie essentiellement aux médias numériques, selon le baromètre unifié du marché publicitaire (Bump) publié lundi 30 septembre, qui prévoit un ralentissement du marché cette année.

«Le redressement du marché, observé depuis 2016, devrait s'infléchir légèrement en 2019» pour s'établir à 1,5%, prévoient les auteurs dans un communiqué. Ils pointent en partie le «coup d'arrêt cette année» des dépenses de communication du secteur de la distribution, le plus gros contributeur.

Au premier semestre, le gâteau publicitaire global s'est élevé à 6,7 milliards d'euros, en croissance de 3,8%, selon les chiffres publiés par l'Institut de recherches et d'études publicitaires (Irep), France Pub et Kantar Media (groupe WPP). Les plus fortes hausses sectorielles sont enregistrées par les services (+11,5%), le tourisme et la restauration (+6,9%) et la banque et les assurances (+6,8%) qui «renforcent leur présence» sur les espaces numériques, détaillent les auteurs de l'étude.

Les recettes de la la presse en chute de 5 %

Côté médias historiques, la presse dans son ensemble (nationale, régionale, hebdomadaire, magazine et gratuite) voit ses recettes chuter de 5%, la télévision se maintient tout juste et seule la radio connait un certain dynamisme (+1,3%). Tous les secteurs de la publicité numérique progressent, que ce soit l'affichage sur les sites (+12,7%), les réseaux sociaux (+20,3%), les moteurs de recherche (+10,4%) ou les affiliations, campagnes email ou offres comparateurs (+7,2%).

La publicité extérieure progresse quant à elle de 4,7%, portée par les écrans numériques (+29,2%) mais également ses autres composantes dans les lieux de transport, le mobilier urbain et les espaces commerciaux, à l'exception de l'affichage extérieur.

Le cinéma affiche une progression de 10% tandis que le courrier publicitaire et les prospectus reculent respectivement de 8,6% et 4,3%.

 

A lire aussi : 

- Les recettes publicitaires des médias stagnent 

Envoyer par mail un article

La croissance du marché publicitaire ralentit, la presse en pâtit

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.