Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Podcast

Paradiso, le rêve américain

07/04/2020 - par Caroline Bonacossa

Lancé en septembre dernier, le producteur de podcasts cherche à développer son catalogue aux États-Unis.

Les trois fondateurs de Paradiso, aux allures d'éternels ados geek, sont d'ordinaire installés avec une équipe de dix personnes dans un vaste loft près de Pigalle. Ils voient dans le podcast le nouvel eldorado de l'audiovisuel, promis à la mobilité comme à l'immobilité. On retrouve déjà dans leur offre les reportages et témoignages de Brut, la comédie Allo Promo sur Spotify et le documentaire Le Grê sur Sybel.
Leur ambition? Innover et fonder un studio international. Lorenzo Benedetti (cofondateur de Studio Bagel), Louis Daboussy (ex-directeur général adjoint de Konbini) et Benoit Dunaigre (ex de TBWA et cofondateur de HRCLS, agence de création audiovisuelle d’Havas) ont convaincu de grands noms de les accompagner. Parmi eux, Rodolphe Belmer, ex-directeur général du groupe Canal+, à la tête d'Eutelsat Communications, Grégory Dray (Google), Julien Leroux (Cineflix) ou le groupe Mediawan. «On est la première société audio française à s'installer aux États-Unis. On a une singularité européenne à porter là-bas en matière de fiction. Le marché se cherche encore et les barrières financières ne sont pas si élevées : 1200 euros la minute en fiction contre 400 à 500 euros pour le documentaire. Nous avons embauché Emy Norris (ex de Vice Media et Bertelsmann). Avec deux autres salariés, Paradiso recueille les envies des différents acteurs à Los Angeles pour évaluer la demande» explique Lorenzo Benedetti. Leur objectif est aussi d’exporter leur offre française, bientôt disponible en anglais, allemand, espagnol, portugais et italien.

La musique en avant

 Le trio produit pour des plateformes en coproductions et préachats. Côté fiction, Conf Call, coproduit avec Deezer, se déroulera dans une entreprise. Trois comédiens y incarneront un trio de serials entrepreneurs, entourés de guests à venir. Il proposera aussi avec Sybel Chosen (9×9 min), l’enquête d'une lycéenne passionnée de podcasts sur la mort d'un de ses camarades, mis en musique par Alexandre Wiedmer, César du meilleur son en 2009 pour L'instinct de Mort et L’ennemi public n°1. C'est l'une des convictions du trio : «La musique a souvent été le parent pauvre du podcast. On travaille avec Sébastien Tellier. Et Flavien Berger assure le son du Voyage martien, notre prochain docu-fiction en marque propre (6×30 min) sur les explorations réelles et fantasmées de l’univers, écrit par Camille Juzeau, productrice à France Culture», confie Benoit Dunaigre.

Le studio proposera aussi en marque propre à partir du 2 avril le doc En tongs au pied de l'Himalaya, l’histoire de Marie-Odile et de son fils de 8 ans atteint d’un trouble du spectre autistique, en 4×30 min. Il proposera fin mai Mes 14 ans, format narratif de 12×10 min qui s’appuie sur le journal intime que Lucie Mikaélian, journaliste, a tenu en classe de troisième en 2004 et retrouvé quinze ans plus tard. Le trio a aussi signé avec L’école des loisirs et Rue de Sèvres pour produire des séries de podcasts adaptées d'une sélection d'ouvrages. Au total, ce sont dix séries que Paradiso lancera en 2020 avec un objectif d'un million d'euros de chiffre d'affaires. Dernière ambition pour 2020? Adapter un de leurs podcasts en une série télé ou une fiction.

Envoyer par mail un article

Paradiso, le rêve américain

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.