Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Presse

LVMH entre au capital de Challenges

05/10/2020 - par DSG, avec AFP

Le groupe de médias Challenges va faire entrer dans son actionnariat le géant du luxe LVMH, à hauteur de 40%, via une augmentation de capital. Début 2019, le constructeur Renault devait déjà entrer au capital du groupe de presse, une opération avortée dans le sillage de l'affaire Carlos Ghosn.

Son propriétaire Claude Perdriel l'a confirmé au journal Le Monde : le groupe de médias Challenges va faire entrer dans son actionnariat, à hauteur de 40%, le géant du luxe LVMH via une augmentation de capital.

«J'ai assuré l'avenir indépendant de Challenges. LVMH ne va pas racheter 40% du groupe, mais participer à une augmentation de capital. Ce n'est pas pareil», a affirmé Claude Perdriel, 94 ans, au quotidien dans son édition datée du 4 octobre. «C'est Claude Perdriel lui-même qui est allé démarcher Bernard Arnault, qu'il voit régulièrement», précise le quotidien du soir.

Lire aussi : Challenges lance un magazine scientifique pour les jeunes

Le groupe Challenges contrôle le magazine économique du même nom, ainsi que Sciences et Avenir, et les revues L'Histoire, Historia et La Recherche. Début 2019, il avait annoncé un projet d'augmentation de capital d'un total de 5 millions d'euros, auquel le constructeur automobile Renault était censé contribuer à hauteur de 2,25 millions. Mais Renault n'avait finalement pas participé, conséquence indirecte de l'affaire Carlos Ghosn.

LVMH est actionnaire de nombreux médias, détenant la totalité des quotidiens Les Echos et Le Parisien/Aujourd'hui en France, de Radio Classique, et des magazines Investir et Connaissance des arts.

Envoyer par mail un article

LVMH entre au capital de Challenges

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.