fbpx

Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Le podcast, la voix des femmes

Face aux médias traditionnels, le podcast apparaît comme le format privilégié pour aborder des sujets de société sur la longueur. C’est ce qu’a constaté la journaliste Lauren Bastide lorsqu’elle a quitté Elle et Canal+ pour lancer son programme audio La Poudre. « C'est un média qu'on peut produire et diffuser avec peu de moyens, plus facilement qu’un site ou un magazine, et c’est un espace pour laisser se déployer la parole dans la nuance, hors des clichés », explique-t-elle. Comme elle le rappelle dans son livre Présentes (ed. Allary), les femmes ne sont que 18 % des experts interrogés dans les médias. Dans la lignée de La Poudre et de Nouvelles Écoutes, le studio fondé par Lauren Bastide et Julien Neuville en 2016, d’autres journalistes militantes ont lancé leur média sonore : Victoire Tuaillon, créatrice du podcast Les Couilles sur la table chez Binge Audio, Jennifer Padjemi, animatrice de Miroir Miroir également produit par Binge Audio, Charlotte Bienaimé, au micro d’Un podcast à soi sur Arte Radio, Charlotte Pudlowski, cofondatrice de Louie Media qui vient de sortir Ou peut-être une nuit, un programme sur le silence qui entoure l’inceste. « Ce qui fait la singularité du podcast aujourd'hui, c'est que son explosion est corrélée à la prise de parole accrue des femmes dans l'espace public, expliquait Victoire Tuaillon dans une interview aux Inrocks en octobre. Reprendre le pouvoir sur nos propres récits et les faire circuler au-delà des frontières sans se soucier de l'image que l'on renvoie, et donc de notre physique, est très fort. »

Envoyer par mail un article

La presse luxe face au nouveau féminisme

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.