Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Le billet

Deux confinements, deux ambiances

14/05/2020 - par DLG

On a eu droit aux journaux de confinement «nappes Souleiado», à la Leïla Slimani ou Marie Darrieussecq. Comme le linge de maison provençal, cette Covid-littérature sent bon la lavande. On relit Proust, les enfants s'ébattent dans les oliviers, on pense à la vie, à la mort, mais pas trop longtemps : on a une salutation au soleil et des pains au levain à faire ! Et puis, il y a aussi ces textes, beaucoup plus revigorants, qui s'interrogent vraiment sur le pendant, mais surtout sur l'après. «Nous ne nous réveillerons pas, après le confinement, dans un nouveau monde ; ce sera le même, en un peu pire», écrit Michel Houellebecq dans un texte paru le 4 mai - qui n'a manifestement pas trouvé l'apaisement dans quelque tuto de méditation pleine conscience. Ou dans ce que Nicolas Mathieu, Goncourt 2018, appelle «le yoga jusqu'en enfer» : «Chez les enfants gâtés, on fait comme d’hab', on transforme chaque minute en occasion de jouir. Les drames sont définitivement solubles dans le lifestyle.» Chez les enfants gâtés, on parle de lendemains meilleurs, mais on ne supporte toujours pas les petites contrariétés. La pluie, par exemple, ulcère plus d'un confiné : «Sympa, la Toussaint !», peut-on lire, deci delà, dès qu'il tombe deux gouttes. Sans doute eût-il été profitable, entre deux selfies, de relire Sénèque : «La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe, c'est d'apprendre à danser sous la pluie.»

Envoyer par mail un article

Deux confinements, deux ambiances

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.