Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Carte blanche

Nicolas Schmitt (Les Gros Mots) : «Le minimalisme, un absolu créatif»

19/02/2019 - par Sorlin CHANEL

Le directeur de création de l’agence Les Gros Mots estime que l’acte créatif doit savoir conjuguer simplicité et exigence.

1. Ludwig Mies van der Rohe. « Je suis issu d’une famille d’architectes, c’est probablement la raison pour laquelle je me suis très tôt intéressé à l’architecture et à un mouvement comme le Bauhaus. À commencer par Ludwig Mies van der Rohe, dont l’œuvre constitue un modèle de simplicité purement génial ! Car le minimalisme constitue une forme d’absolu créatif. C’est quelque chose qu’il faut garder à l’esprit, notamment quand on travaille dans une agence indépendante. Dans ce registre de perfection dans la simplicité, on pourrait citer des publicités comme Harvey Nichols et la campagne “Sorry, I spent it on myself” ou l’opération “Tagwords” de Budweiser. »

2. Les mots. « En tant que concepteur-rédacteur à la base, j’ai cet amour des mots et de la formule. Les jeux de mots, s’ils sont utilisés avec parcimonie et intelligence, peuvent être très efficaces. Cela peut également prendre d’autres formes, par exemple développer un langage de marque ou une grammaire spécifique. Ici, on aime les mots et la littérature. C’est ce qui explique une opération comme celle confiée à Philippe Claudel, à savoir rédiger une nouvelle pour le compte de Pavillon France. Les trois fondateurs de l’agence sont d’ailleurs fils d’enseignants. Et pendant un moment, le mot de passe du wifi chez Les Gros Mots, c’était Henri Michaux. C’est vous dire ! »

3. Mohamed Ali. « Les sportifs de haut niveau sont une source d’inpiration à eux seuls. En ce sens, Mohamed Ali – ou Cassius Clay, c’est selon – a bercé mon imaginaire, à travers un documentaire comme “When we were kings” et son combat contre Foreman à Kinshasa. Un affrontement qui constitue un acte créatif à proprement parler. Mais Mohamed Ali, c’est plus que ça. C’est un rappeur avant le rap, un communicant assez génial. Les trajectoires de personnes comme Rich Roll – devenu un athlète d’exception après des années d’addictions et de laisser-aller – ou Philippe Croizon – capable de traverser la Manche à la nage en dépit de son handicap – sont également très inspirantes. »

4. La musique. « C’est une dimension fondamentale de la vie et du processus créatif. À tel point que cela peut influer sur le travail selon que l’on écoute du classique, du rock indépendant, de la pop anglaise ou du rap US. La musique, c’est aussi un enjeu majeur lorsqu’on parle de film publicitaire. Ce n’est pas simplement la finalisation du spot, c’est ce qui va permettre de le sublimer et parfois même s’avérer être son point fort… Son pendant, le silence, est aussi nécessaire, surtout dans une ville comme Paris. Le silence matinal, plus particulièrement, favorise la concentration. Il donne l’impression d’avoir un coup d’avance sur le monde. »

Envoyer par mail un article

Nicolas Schmitt (Les Gros Mots) : «Le minimalisme, un absolu créatif»

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.