Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Carte blanche

Émilie André : « J’aime valoriser un savoir-faire et le rendre contemporain »

30/04/2019 - par Ambrine Ziani

Directrice de la création du Studio Jean-Marc Gady, spécialisé dans le design produit, le visual merchandising et l’événementiel, la designeuse Émilie André puise ses sources d’inspiration là où elle ne les attend pas.

La nature

« Sur mon autoroute du savoir, je recherche d’abord la nature. C’est une source d’inspiration inépuisable en matière de bonnes solutions, de bon sens et de création. Les éléments végétaux, animaux et micro-organiques m’inspirent tout particulièrement car à partir de ces éléments, je vais essayer de réaliser un produit de façon décalée et de lui apporter parfois un peu de magie. Je pense notamment à l’un des derniers projets du studio, l’oiseau en métal fritté qui diffuse du parfum, baptisé “Oiseau diptyque”, pour la Collection-34 de Diptyque Paris.»

 

L’artisanat

« Au quotidien, l’artisanat m’aide à ouvrir et à explorer de nouvelles voies dans mon travail de designer. J’aime beaucoup le fait de valoriser un savoir-faire et surtout d’essayer de le rendre contemporain ; ce passage finalement d’un objet traditionnel à son existence aujourd’hui et demain. Savoir travailler une matière m’inspire beaucoup et c’est ce qui m’a attiré dans le métier de designer, qui pour moi est un métier de catalyseur. Récemment, le studio a collaboré sur un projet avec Fort Royal (groupe d’artisanat d’art) et Craman Lagarde (entreprise française d’ébénisterie et de marqueterie d’art), pour la réalisation du banc baptisé “Venice Bench”, inspiré des longboards de style hawaïen. »

 

La Horde du Contrevent 

« La littérature est un point de départ de notre imagination. Je pense notamment à La Horde du Contrevent, qui est un roman de science-fiction écrit par Alain Damasio en 2004 (éditions La Volte). Cet écrivain français parle d’un monde où le vent est omniprésent et prend une foule de formes différentes. Alain Damasio fait dans son ouvrage une description de machines et de techniques, dans le but de maîtriser et de domestiquer le vent. Finalement, tous ces objets n’existent pas, mais une telle place est laissée à l’imaginaire qu’on a l’impression d’être dans l’univers de Léonardo de Vinci. » 

Envoyer par mail un article

Émilie André : « J’aime valoriser un savoir-faire et le rendre contemporain »

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.