Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Carte blanche

«Les stand-uppers incarnent un vrai shot de tendances»

21/11/2019 - par Marie-Caroline Royet

Guillaume Le Gorrec est le cofondateur de l'agence Sweet Spot avec Céline Veyrard, rencontrée chez Marcel fin 2015. Il baigne dans la pub depuis quinze ans. Concepteur-rédacteur à ses débuts, il s'est peu à peu tourné vers le côté business.

Les séries

« Je suis un très gros consommateur de séries. Leur côté scénarisé et leur structure narrative influencent ma façon de penser les films publicitaires. Et pas seulement ! J’ai écrit quelques programmes courts à destination de la télé dont Arte et Canal +. Je n’ai pas de style particulier mais j’aime les TV shows qui parviennent à créer un univers narratif et visuel, comme les séries Amazon The Marvelous Mrs. MaiselEuphoria et Fleabag, mais aussi Peaky Blinders et j’en passe... »


Le stand-up

« Avec deux de mes potes, nous partageons une tradition : nous rendre au moins une fois par mois à un spectacle d’humoristes ou au Café Paname. C’est l’occasion d’y découvrir des pépites. L’année dernière, nous sommes tombés sur un type magique, Djimo. Toujours avec un bob sur la tête, il a une façon très lente de parler et ses yeux ronds lui donnent un air de tortue. Sens de la formule, du rythme, la création d’univers autour de leurs personnages… Les “stand-uppers” incarnent un vrai shot de tendances. »

Les cartoonistes

« J’ai grandi entre les États-Unis et la France où certains cartoonistes ont bercé mon enfance, notamment dans le New Yorker, avec des talents comme Bill Watterson qui a créé Calvin & Hobbes, Gary Larson qui s’inspire de la culture du Midwest américain dans The Far Side. À la maison, nous possédions ces calendriers avec une vignette par jour, j’avais trop hâte d’être au lendemain pour la découvrir. En une image, un mot, ces artistes arrivent à raconter tellement de choses. C’est un puits sans fond d’inspiration notamment pour des campagnes de presse ou d’affichage. Récemment un ami m’a conseillé Francis, c’est l’histoire d’un petit blaireau dépressif, ça a l’air génial. »

L’océan

« J’ai un besoin quasi-physique de me retrouver près de l’océan, j’imagine que cela vient de mon origine bretonne. Les mouvements des vagues, la puissance de l'océan m’apaisent. Et pour continuer dans le cliché, j’ai redécouvert le surf en Bretagne. Il faut savoir être patient et laisser passer de nombreuses vagues avant de prendre la bonne, un peu comme en agence : il faut savoir reconnaître la bonne idée. J’avoue être nul mais j’adore cette sensation de bien-être, ce côté hypnotique. Faire une pause et contempler l'océan me manque. »

Envoyer par mail un article

«Les stand-uppers incarnent un vrai shot de tendances»

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies