Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Immobilier

Le seigneur des agents

08/01/2020 - par Marie-Caroline ROYET, à Barcelone

La plateforme d’estimation immobilière Meilleurs Agents renouvelle sa confiance à l’agence Steve pour imaginer le second volet de sa saga publicitaire. Plongée dans un univers fantastique, au milieu de la Catalogne.

C’est à 1h30 de route de Barcelone, au château de Cardona, que s'est tourné le second volet de la saga Meilleurs Agents. Surplombant les montagnes espagnoles, une impressionnante citadelle datant du 11ème siècle. Accolée au bâtiment, une église construite à la même époque qui servira de décor principal. Sous la nef est placé un trône, semblable à celui de la série à succès Game of Thrones. Tout autour traînent des mètres et des mètres de barbe, appartenant à un grand sage. Une sommité dans la ville, habituée à recevoir des personnes en quête de réponses. «L’image du sage reflète le tiers de confiance. Au travers de cette personnification, nous souhaitions montrer que finalement toutes les informations nécessaires pour réussir un projet immobilier sont accessibles sur notre plateforme», avance Virginie Deprost, responsable marketing chez Meilleurs Agents. Un savoir à portée de main tellement pratique que même le plus grand des sages l’utilise. 

Pris la main dans la barbe

Vendre un appartement n’est pas une étape facile. Alors quand un jeune couple décide de franchir le cap, il cherche conseil auprès du vieil homme. «Combien pour un trois-pièces et un balcon ?». Long silence. «218 000 euros», sur laquelle l’application Meilleurs Agents est ouverte. On pense à la morale de la fable de La Fontaine, Le Corbeau et le Renard : il faut parfois garder les pieds sur terre et s’en remettre aux vrais connaisseurs. «Il aura fallu onze ans pour perfectionner cet outil de comparaison grâce à une équipe composée d’une dizaine de data scientists. Un élément important que nous ne mettions pas assez en valeur, étant principalement connu pour notre outil d’estimation», explique Virginie Deprost. Cette campagne TV assure la continuité de ce qui a fait le succès de la première campagne en 2018. «Le secteur de l’immobilier est poussiéreux et l’agence Steve nous aide à rénover cette image. On l’a vu avec notre première campagne mettant en scène Louis XIV, Steve a fait le pari d’un ton décalé et ça a marché. De nature joueuse, notre start-up a misé sur la continuité avec une agence créative qui pense “outside the box”», acquiesce Virginie Deprost.

Chateau hanté

L’ambiance sur le plateau est bon enfant. Même une légende selon laquelle la chambre 712 du château serait hantée ne suffit pas à déstabiliser les équipes. Sans hésitation, le réalisateur Xavier Gens se met au défi de dormir dans cette pièce. Il a réalisé des publicités pour Canal+, Ubisoft et la dernière campagne de Boursorama avec Brad Pitt en vedette. De son coté, la boîte de production Cream, qui a l’habitude de travailler avec l’agence Steve, veille au grain sur les plans. Et malgré la faible température, rien n’est laissé de côté. Lors des répétitions, Steve trouve que les dialogues proposés par Meilleurs Agents ne vont pas. «Les scripts font un peu trop précieux, si c’était la suite du volet Louis XIV cela aurait pu passer mais pas pour cette histoire. Le couple doit utiliser un vocabulaire plus actuel, plus parlé», alerte le directeur de la création de Steve, Guillaume Lartigue.

Les prises s’enchaînent, les acteurs trouvent leur rythme et ne perdent pas leur motivation. En une journée, tout est bouclé. «C’est le premier gros projet créatif de l’agence et j’ai un gros espoir sur cette campagne. Un important budget a été mobilisé afin d’obtenir une réalisation de qualité avec des effets à couper le souffle», relance Guillaume Lartigue. En postproduction suivra un matte painting afin de donner un cadre fantastique autour du sage. Reprenant des codes issus de la pop-culture, l’agence entend insuffler un air de Dumbledore (Harry Potter) ou de Gandalf (Le Seigneur des Anneaux) à leur personnage principal. 

Envoyer par mail un article

Le seigneur des agents

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies