Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Carte blanche

« J'aime le côté graphique du mouvement punk », Julien Rezette (Romance)

05/05/2020 - par Marie-Caroline Royet

Julien Rezette, directeur artistique chez Romance depuis trois ans, est également connu pour avoir été aux commandes de la saga Intermarché. Revendiquant un côté punk et anarchiste, il ne manque pas d'organisation dans son travail.

Le punk

« J’ai découvert le punk il y a treize ans en tombant chez mes parents sur le vinyle des Sex Pistols, God Save the Queen. J’étais déjà fan de la pochette avant d’entendre leur son. Cet univers anarchiste, il n’y a rien de mieux en pleine crise d’adolescence. Au-delà du côté rebelle, j’aime tout le côté graphique et icono de ce mouvement. Les affiches de concerts comme celles du CBGB Club à New York, les pochettes de vinyles –les Clash, Fun House des Stooges, Damaged de Black Flag, Dookie de Green Day–, les vêtements et devantures de magasins dont celui de Vivienne Westwood. À l’époque, elle avait sa boutique Sex sur King's Road avec Malcolm McLaren où elle habillait les Sex Pistols. Quand tu as cette musique dans les oreilles, tu es tenté d’envoyer tout balader et de suivre tes propres choix. »

Le mouvement Dada

« Je l’ai découvert au lycée en étudiant L’Oeil cacodylate de Francis Picabia. Cette œuvre m’a tellement plu que j’ai approfondi mes recherches. Marcel Duchamp et son personnage féminin Rrose Sélavy, René Clair et son film Entr’acte… Je pense que ce courant artistique a beaucoup influencé l’univers du mouvement punk. Il y a un lien qui les unit, construit à deux époques différentes. Les dadaïstes sont eux aussi considérés comme des anarchistes, ils transforment les bases et cassent les codes, avec en toile de fond également un message politique. »

Le slasher

« C’est un sous-genre du film d’horreur où les réalisateurs mettent en scène les meutres d'un tueur psychopathe. L’exemple le plus parlant reste Scream; le réalisateur du film Wes Craven a fait un travail remarquable autour du personnage principal. J’ai découvert ce genre de films quant j'étais jeune, les musiques utilisées, les univers, tout me plaît. Dernièrement j’ai vu Haute Tension d'Alexandre Aja, je l’ai trouvé bien mais je préfère de loin les maîtres en la matière : John Carpenter, Dario Argento, Wes Craven... »

Le jazz

« J’adore ce style de musique, c’est un milieu très créatif en solo ou à plusieurs. J’ai d’ailleurs commencé avec la clarinette. J’adore Sidney Bechet – j’ai joué tout son répertoire –, Benny Goodman, Charlie Parker, Django Reinhardt. Il y a eu cette période où je faisais partie de groupes et où je me suis demandé si je pourrais vivre de la musique. Puis j’ai eu un choix à faire entre continuer en tant que musicien ou aller en école d’art. La suite, vous la connaissez. Désormais, je pratique chez moi, dès que je peux, je joue du piano ou du saxophone. »

Envoyer par mail un article

« J'aime le côté graphique du mouvement punk », Julien Rezette (Romance)

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies