fbpx

Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Un mouvement qui se structure

Lutte contre la pauvreté, contre le réchauffement climatique, pour l’égalité entre les sexes, pour une consommation responsable… Ces nobles combats sont nombreux, mais souvent disséminés. C’est ce constat qui a été à l’origine de la création en mai dernier de France Eco-Sociale Tech (FEST). Abrité au sein de France digitale, ce mouvement a pour but de fédérer les acteurs engagés de la tech for good (start-up, associations, investisseurs…). Et d’attirer l’attention des pouvoirs publics sur leurs besoins. « Mais aussi de partager les bonnes pratiques et d’inspirer des vocations », précise Santiago Lefebvre, fondateur et CEO du sommet ChangeNOW. Cette année, cet événement aura lieu au Grand Palais. « Ce sera le plus grand rassemblement mondial des innovations for good, une manière d’affirmer le leadership français dans ce domaine ! Nous attendons plus de 20 000 participants du monde entier », s’enthousiasme-t-il.

Ed tech, social tech, civic tech, HR tech, church tech… Toutes ces structures de l’économie sociale et solidaire étaient jusqu’alors divisées en plusieurs chapelles. Ce rassemblement a vocation à porter collectivement un même message en faveur

d’une innovation utile et bienfaisante. 

Doté d’un budget annuel de 200 000 euros, FEST espère accélérer l’émergence d’un écosystème d’entrepreneurs utilisant la technologie et la science pour répondre aux Objectifs de développement durable établis par les Nations unies. Reste à savoir comment évaluer le degré de « forgooditude ». « De plus en plus d’organismes développent leur grille de lecture sur l’impact réel des solutions. La fondation Solar Impulse, par exemple, évalue et labellise des solutions avec tout un process de qualification », explique Santiago Lefebvre. En matière d’initiatives et de certifications, il reste beaucoup à imaginer.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies