fbpx

Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Trois questions à… Cyril Parlant

« Inciter à se former »

Cyril Parlant, avocat du cabinet Fidal spécialisé en droit de la formation.



Quelle est la logique du nouveau dispositif ?

Il s’agit d’inciter les titulaires d’un compte personnel de formation à se former au moins une fois tous les dix ans. Sur l’ensemble d’une carrière moyenne, soit 40 ans, la collectivité consent un effort important puisque chaque salarié peut potentiellement percevoir 20 000 euros, voire 32 000 euros pour les salariés avec un niveau de formation inférieur à V (Brevet ou CAP).



Le montant annuel de 500 euros n’est-il pas trop faible ?

Il ne faut pas oublier que cette alimentation est régulière et reconduite chaque année et que le système précédent n’était pas plus avantageux. Le CPF était financé par une cotisation représentant 0,2 % de la masse salariale. Avec un tel taux, il fallait avoir un salaire annuel de 250 000 euros pour parvenir à dégager un budget annuel de 500 euros pour la formation…



Va-t-il être plus simple de choisir et de suivre une formation ?

L’appli doit permettre aux salariés de choisir leur formation, mais personne ne s’engage dans une formation comme il achèterait un bien de consommation courante. Le premier interlocuteur des salarié(e)s en emploi, ce sont les managers, les responsables RH, et la discussion autour de la formation doit prendre place au sein de l’entretien professionnel. Ils pourront aussi faire appel aux Conseillers en Evolution Professionnelle, qui seront positionnés dans les structures comme Pôle-Emploi, Cap Emploi et des opérateurs locaux.





ENCADRÉ 



Comment ne pas perdre les heures du DIF ?

En 2014, une réforme de la formation professionnelle avait créé le le droit individuel de formation (DIF). Si ces heures n’ont pas été utilisées, chaque salarié doit les saisir dans son compte personnel de formation en ligne (https://www.moncompteactivite.gouv.fr/). « Pour savoir combien d'heures il faut ajouter, il faut se référer à l’attestation fournie par son employeur ou au dernier bulletin de salaire de l’année 2014, qui indique le nombre d'heures restant à utiliser par le salarié au titre du DIF, explique Florence Bay, responsable certification, relations financeurs et qualité de l’organisme de formation Demos. Il faut naturellement conserver ces documents, que ce soit l'attestation ou le bulletin de salaire de 2014 sur lesquels figure cette donnée. » Ces heures ne seront pas mélangées avec celles déjà présentes sur le CPF. Elles seront reportées sur une deuxième ligne, distincte, et transformées en budget, a priori avec le même multiple de 15 euros par heure. Ce budget issu du DIF a toutefois une particularité : il est « périssable ». « Cela signifie que le salarié doit utiliser ce budget “ex DIF” avant le 31 décembre 2020. S'il ne le fait pas, il sera perdu et il ne pourra plus l’utiliser pour se former », avertit Florence Bay.

Envoyer par mail un article

Les nouveautés pour se former en 2019

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies