fbpx

Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Deux regards de dirigeantes

Mercedes Erra, présidente exécutive de Havas Worldwide et cofondatrice de BETC, et Marie-Catherine Dupuy, présidente du Club des directeurs artistiques et cofondatrice de BDDP, donnent leur vision de la parité.«Les hommes ne se rendent pas compte de la charge familiale. Quand un enfant est malade, qui s’en occupe ? En général, la mère. Les pères font des jeux avec les enfants. Les femmes s’inquiètent davantage des horaires car elles ont deux vies. C’est pourquoi elles n’interviennent pas dans les médias, au-delà du manque d’assurance : elles se disent qu’elles n’ont pas le temps. Les papas avec un enfant font un effort. Après, ils comprennent que le mieux est de s’occuper de leur carrière». M.E.«Il y a des nouveaux pères, mais la gestion de la vie familiale reste très féminine. C’est pourquoi il faut veiller à lutter contre les stéréotypes en allant dans les écoles de com et d’art pour aider à la prise en compte des déséquilibres et faire évoluer les mentalités». M-C.D.«Je suis pour un partage qui évite d’accentuer les inégalités. Si vous donnez trois mois de congés paternité, comme dans les pays du Nord, en disant que s’ils ne sont pas pris, ils sont perdus, le partage se fait. Dans les comex et les comités de direction, soyons volontaristes et exigeons autant de femmes que d’hommes». M.E.«J’ai été l’une des rares directrices de la rédaction dans les prix internationaux. J’ai constaté une autocensure des femmes. Le souci de l’équilibre entre vie pro et perso est un peu agaçant car il y a des métiers où tout s’imbrique. Un patron de la création doit être ouvert sur le monde, voir ce qui se passe dans les boîtes de nuit avec les jeunes. C’est vrai que ça demande énormément de temps. Quand il y a un tournage après minuit ou le week-end, on s’adapte… Il faut le vouloir, y aller et trouver ensuite des solutions. J’ai eu quatre enfants, Mercedes, cinq». M-C.D.«Pourquoi le métier de directeur de création est-il si masculin ? D’abord, parce que c’est chez les hommes qu’on trouve le plus de grandes gueules. Ensuite, car si les femmes ont envie de monter dans les échelons, elles n’ont pas que cette charge dans la tête. Pour les hommes, l’équilibre n’est pas un enjeu. Ils ne se disent pas qu’en travaillant, ils abandonnent leurs enfants». M.E.

Envoyer par mail un article

Les agences font leur examen de parité

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies