Vous êtes ici

Portraits

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Audiovisuel

Antoine Robin, l’épicier du e-docu

11/09/2018 - par Delphine Soulas-Gesson

Face aux géants de l’audiovisuel, Antoine Robin, co-créateur de la plateforme Spicee, se pose en alternative. Et ne mâche pas ses mots face à l’algorithmisation du monde.

Ne comptez pas sur lui pour faire la promotion de Google Home ou des dernières innovations de Facebook. À 45 ans, Antoine Robin, cofondateur de la plateforme de documentaires sur abonnement Spicee, est très inquiet. « Mon ennemi absolu, c’est l’algorithme, qui préfigure à l’avance de ce que les gens vont aimer. Les enceintes connectées, c’est la prophétie de George Orwell qui devient réalité. Heureusement, la résistance s’organise », s’emporte-t-il, voyant dans Spicee mais aussi dans le moteur de recherche Qwant les prémisses d’une alternative aux Gafa.

Antoine Robin est pourtant loin d’être technophobe. Avant de rejoindre les sociétés de production Elephant & Cie, Streampower puis TAC presse, l'homme a commencé sa carrière comme journaliste-reporter à Canal+, époque Pierre Lescure. Il a compris que les temps avait changé et que pour attirer les jeunes, il fallait leur parler autrement. « Spicee est un espace de création et de liberté d’expression pour une nouvelle génération de journalistes, de réalisateurs… La question de la créativité est fondamentale », insiste-t-il.

En attestent la diversité et l’originalité des sujets proposés sur la plateforme. Parmi les 130 heures produites depuis son lancement, le récit d’un journaliste qui a piégé les complotistes sur internet, l’Interview Cut dans laquelle une personnalité est interrogée dans un salon de coiffure, ou encore le reportage d’un journaliste en Inde qui s’est mis dans la peau d’un gourou. « On emprunte les codes de la fiction », indique Antoine Robin. Dans 60% des cas, les films sont réalisés sans voix off, tournés en langue locale et sous-titrés en français et en anglais.

«Le contenu est une industrie »

Avant de créer Spicee, Antoine Robin a passé six ans à la direction générale de Havas Productions, où il a notamment participé à la création de l’émission Touche pas à mon poste, lors de ses premières années sur France 4. « Ces expériences m’ont appris l’importance de marketer son offre. Le contenu est une industrie », martèle-t-il.

Lorsqu’il a besoin de couper, Antoine Robin file enchaîner les longueurs : « compter les carreaux au fond d’une piscine m’aide à faire le point, à prendre de la distance. Et puis, c’est le seul endroit où je ne peux pas être avec mon téléphone. C’est essentiel pour moi ».

Spicee ? « Une petite boutique bio », selon le quadra qui considère que face à la grande distribution qu’incarnent les grands groupes audiovisuels, l’avenir de la plateforme se trouve auprès de l’un d’eux. « Le monde du digital ne peut pas vivre seul. Nous sommes une offre de complément », lâche-t-il. Reste à trouver l’acquéreur.

Parcours

1997. Journaliste-reporter à Canal+. Auteur des documentaires Zizou destination Real et Dans l’ombre du Z.

2001. Rejoint la société de production Elephant & Cie.

2004. Rédacteur en chef de CULT (France 5), Emmy Award de la meilleure émission interactive.

2007. CEO de Havas Productions.

2015. Crée Spicee avec Jean-Bernard Schmidt.

Envoyer par mail un article

Antoine Robin, l’épicier du e-docu

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W

TAC