Vous êtes ici

Portraits

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Création

Marco Venturelli, rugissant

26/02/2019 - par DLG

Le publicitaire italien multiprimé, qui avait déjà dirigé la création des Gaulois (groupe Havas) de 2010 à 2015, revient en France pour incarner et booster la création de Publicis Conseil.

L’exercice préparatoire du portrait aurait voulu que l’on inventorie mentalement posters, bibelots, parti-pris de déco, que l’on analyse la tonalité d’une bibliothèque, que l’on arrive à distinguer, du premier coup d’œil, un désordre échevelé ou une obsession du rangement… Immaculé, les étagères vides, avec une vue à couper le souffle sur l’Arc de triomphe, le bureau de Marco Venturelli, co-président de Publicis Conseil chargé de la création, laisse peu de champ à l’interprétation. « Ce n’est pas le bureau d’un maniaque : c’est le bureau de quelqu’un qui n’a pas encore déménagé toutes ses affaires. Je suis arrivé il y a cinq jours ! », s’amuse, dans un français à l’accent musical, le créatif italien, qui fait son retour en France après trois ans chez Publicis Milan. De 2010 à 2015, il a déjà dirigé, aux Luca Cinquepalmi, la création de H, puis des Gaulois (défunte agence de Havas, rebaptisée Humanseven). « Ma famille est encore à Milan. Je trouve important que mes deux filles finissent leur année scolaire avant de déménager. »

Amour des gros clients

Milan, capitale transalpine de la publicité. Marco Venturelli y voit le jour il y a 41 ans, d’un père médecin et d’une mère infirmière. Alors qu’il fait ses études à l’université de Sienne, un professeur l’oriente vers l’agence D’Arcy Milan (absorbée par Publicis en 2002). Le jeune concepteur-rédacteur officie alors dans les principales agences de la capitale économique italienne, BBDO Milan, Euro RSCG Milan. Et croise au passage un autre Italien à Paris : le Turinois Andrea Stillacci, président-fondateur d’Herezie Group. Prix de l’Arts Directors Club Italiano (ADCI), Young Talent à Cannes… Les trophées s’amoncellent dans l’escarcelle de Marco Venturelli, qui totalise à ce jour plus de 200 prix internationaux, dont 30 Lions Cannois.

C’est d’ailleurs lors de cette première période milanaise que le créatif se découvre une appétence pour les grands comptes mondiaux : BMW, Pirelli, Mini, Kraft, Citroën… « J’aime travailler pour de gros clients, lâche le créatif. J’aime construire des marques leaders. Je ne m’amuse pas trop dans le pro bono. Ce n’est pas notre métier. »

Heineken, budget géré par Publicis Milan au niveau mondial, a ainsi mobilisé Venturelli ces trois dernières années. De son côté, Agathe Bousquet, présidente de Publicis Conseil, de son côté, n’a pas oublié le créatif, rencontré alors qu’elle officiait en tant que PDG d’Havas Paris, et qu’il dirigeait la création des Gaulois. « Il était important d’incarner à nouveau la création de Publicis Conseil. Après l’arrivée de Nick Law [ancien de R/GA (Interpublic) nommé directeur de la création et président de Publicis Communications en 2018], il s’agissait que la France devienne un hub d’excellence international. Marco est non seulement brillant créativement, mais c’est aussi quelqu’un qui “crafte” : je l’ai déjà vu s’enfermer une semaine dans une salle de montage ». D’un point de vue personnel, la patronne de Publicis dit apprécier « son côté direct. Il est bien dans ses baskets, ne triche pas et dit toujours ce qu’il pense. »

Créatif stratège

C’est en tout cas sans détour que Marco Venturelli aborde son retour à Paris : « L’Italie, c’est un pays fantastique pour les vacances, mais pas pour la pub. » Ce gros bosseur - de l’aveu de tous - formule également sa nouvelle mission sans affèteries : « J’essaie d’apprendre aux créatifs que la vision stratégique est plus importante que tout ». « Marco est un créatif “stratège” il peut trouver un angle stratégique à la vitesse de l’éclair », décrit Anne de Maupeou, chief creative officer de Publicis Groupe en France. Nick Law salue quant à lui chez ce pragmatique sa « modernité. Dans notre industrie, la créativité se divise entre les gens qui s’intéressent au passé, et ceux qui se projettent dans le futur. Marco est curieux, mais pas nostalgique. »

« Autrefois, en tant que publicitaire, il fallait porter une histoire de marque, être un storyteller. Aujourd’hui, il s’agit de devenir un storymaker », résume Marco Venturelli. « Marco a la petite quarantaine, c’est un nouveau visage, et honnêtement, j’ai été très heureuse lorsqu’il m’a dit oui, souligne Agathe Bousquet. Nous pensons que le lion [emblème de Publicis] va rugir très fort ! ». Pour ce qui est des Lions cannois, le créatif multiprimé dit ne pas en faire une obsession. « La priorité, c’est de produire un vrai bon boulot pour les marques. Les Lions sont une récompense, pas un objectif. »

Parcours :

27 mai 1977. Naissance à Milan.

2001. Démarre chez BGS\D’Arcy Milan comme concepteur-rédacteur, où il travaille principalement sur la marque Ikea.

2003. Rejoint Publicis Milan, où il se fait rapidement remarquer et est nommé meilleur jeune créatif italien.

2005. Part chez BBDO Milan, avant d’être nommé trois ans plus tard directeur de création chez Euro RSCG Milan.

2010. Quitte l’Italie pour l’agence H comme directeur de création.

2014. Création de l’agence les Gaulois, dont il devient executive creative director. 

2015. Retour en Italie en tant qu'executive creative director de Publicis Milan.

2019. Nommé co-président chargé de la création de Publicis Conseil.

Envoyer par mail un article

Marco Venturelli, rugissant

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies