Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Communication

Havas Paris dévoile ses ambitions pour 2018

13/12/2017 - par Sorlin CHANEL

Dans le sillage d’une année 2017 marquée par un changement de management, l’agence veut asseoir la diversité de ses expertises en 2018 sans pour autant figer son positionnement.

En dépit d’un exercice 2017 marqué par le départ d'Agathe Bousquet, Havas Paris se porte bien. Avec désormais Julien Carette (président-directeur général) et Christophe Coffre (président en charge de la création) aux commandes, l’agence du groupe Havas devrait enregistrer cette année une marge brute supérieure à 80 millions d’euros et table sur une croissance de l’ordre de 2 %. « L’agence se caractérise par un business très diversifié, depuis le conseil aux dirigeants jusqu’à la communication interne en passant par la publicité, le shopper, l’événementiel ou encore le digital et le social », souligne d’emblée Julien Carette.

Accompagnement tous azimuts

Une diversité des expertises qui se retrouve notamment au travers de l’accompagnement des dix principaux clients de l’agence (EDF, Carrefour, Orange, La Poste, Veolia, RATP, McDonald’s, Sodexo, Alpine et Le Bon Coin). « Pour EDF, ce ne sont pas moins de huit métiers qui sont mobilisés », abonde Julien Carette, rappelant que l’agence de près de 500 salariés joue un rôle clé à l’échelle du groupe. À titre d’illustration, « Havas Paris représente à elle seule 85 % de l’activité d’Havas Events et la totalité de l’activité d’Havas Retail Factory », développe-t-il.

« China desk » et nouveaux formats
Outre un millésime riche en new business (voir encadré ci-dessous), l’année 2017 a également été marquée par plusieurs initiatives : développement d’un « China desk » dédié à l’accompagnement des clients chinois en France et en Europe, mise en œuvre du programme Elevator Pitch (offre de conseil stratégique et financier pour les startups) dans le cadre du partenariat avec Station F, lancement de plusieurs formats… « La créativité de l’agence se retrouve dans les nouveaux formats développés en 2017, comme par exemple le rapport annuel du groupe BPCE sous forme de roman, le lancement d’Idemia via un brand show ou le collaborative game en open source mis en œuvre pour HotelF1 », détaille Christophe Coffre.

Réorganisation et expertises verticales

Une créativité qui sera un des mots d’ordre en 2018, à en croire les deux hommes. La montée en puissance sur ce volet sera en effet « une priorité dans le cadre du rapprochement avec Vivendi, tout en conservant la culture du consulting qui irrigue l’agence », éclaire Julien Carette. Et pour atteindre ses objectifs, l’agence mise sur une réorganisation qui passe par la création d’un plateau de conseil commun et la structuration de trois expertises verticales (éditorial, event, digital) nécessitant une « taille critique ».

Havas Paris conservera dans le même temps ses offres spécialisées sur des marchés à forte valeur, à l’instar d’Havas Legal & Litigation, et lancera une offre social & creative ambitieuse s’appuyant sur la « makers room », un studio de production intégré permettant de produire différents contenus.

Approche empirique et organisation mobile

« Le but n’est pas de figer notre positionnement dans la mesure où le marché est en permanence mouvant. Nous revendiquons une approche empirique et nous assumons la mobilité de notre organisation », précise encore Julien Carette, pour qui il faut « être capable de se réagencer en fonction des demandes ».
Enfin, l’année prochaine  sera marquée en interne par l’expérimentation du télétravail (à raison d’un jour par semaine maximum) et du flex office, tandis qu’une assemblée générale annuelle des clients sociétaires est aussi annoncée. 

Avec « plus de 20 millions d’euros de new biz » selon Julien Carette, l’année 2017 aura été plutôt fructueuse pour Havas Paris. Outre les gains consécutifs au développement du « China desk » (Tencent, HNA Group, Huawei), l’agence a remporté plusieurs budgets significatifs tant du côté des institutions publiques (BPI France, Marine nationale…) que de l’événementiel (Mondial de l’Automobile…) et des marques (Orange Bank, Puget…). Une dynamique que l’agence entend renforcer en 2018. 

Envoyer par mail un article

Havas Paris dévoile ses ambitions pour 2018

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies