Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Contrat de confiance

19/03/2015 - par Olivier Mongeau, rédacteur en chef @omongeau

Vendredi dernier, la rédaction des Echos a fait la grève des tweets. Une première en France et peut-être dans le monde. Un grève des tweets! On aurait tort d’en sourire. Les journalistes du quotidien économique entendaient ainsi «dénoncer la publication de publicités déguisées». En l’occurrence, une opération de PSA Peugeot-Citroën, le 4 mars, pour annoncer le lancement de sa marque DS.

Les lecteurs de l’édition papier avaient découvert ce jour-là leur journal avec une sur-couverture portant clairement la mention «publicité». Mais ceux qui suivaient le fil Twitter des Echos ou sa page Facebook ont pu prendre le message «A l’occasion de la naissance de la marque #DS Automobiles, @LesEchos entrechoquent le passé et le présent!» pour un contenu éditorial. Or, il s’agissait bien d’un message publicitaire non signalé.

Disons-le clairement: personne n’a intérêt à jouer à ce petit jeu. Ni les groupes de médias et leurs départements commerciaux ou marketing ni les marques et leurs agences-conseils. Sans doute le sujet n’est-il pas nouveau. Contenu de marque, publi-rédactionnel… tout cela existe depuis des décennies. Mais avec sa grammaire spécifique, le numérique permettrait de braconner plus discrètement… Mauvaise idée.

Ce qui fait la force d’une marque média, in fine, ce sont, par quelque bout qu’on prenne le sujet, ses journalistes; les transformer en supplétifs est une impasse. Brouiller les repères, c’est immanquablement abîmer le contrat de confiance passé entre les médias et leurs audiences. Or, c’est ce contrat qui intéresse les marques, au-delà des seules considérations quantitatives et tarifaires. Dans l’intérêt de tous, c’est une ligne à ne pas franchir.

Envoyer par mail un article

Contrat de confiance

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.