Vous êtes ici

DÉCO À LA CARTE

Dites-moi qui vous êtes et je vous décrirai l'intérieur qui vous correspond. »Valérie Laporte-Volatier résume ainsi son nouveau métier : coach en décoration d'intérieur. Cette ex-publicitaire (douze ans chez Alice) vient de créer sa société, Les murs ont des oreilles, avec l'ambition de démocratiser la décoration. Les Français, il est vrai, accordent une importance croissante à leur cadre de vie (63 %), devant le travail (59 %) et les loisirs (48 %), comme l'indique la dernière étude deL'Observateur Cetelem.« Nombreux sont ceux qui souhaitent personnaliser leur intérieur sans oser s'y risquer eux-mêmes. Ils imaginent encore moins s'offrir les services d'un architecte d'intérieur, qui a la réputation d'être cher et d'imposer un style »,constate Valérie Laporte-Volatier.

Un créneau porteur

Pour gagner la confiance du grand public, cette pro du marketing et fan de décoration propose un accompagnement individuel. La prestation débute par un questionnaire à domicile d'une durée de trois heures. Valérie Laporte-Volatier sonde la personnalité de ses clients, leur mode de vie, leur rapport à la maison, leurs aspirations. Ce dialogue approfondi lui permet de dresser le portrait-robot de l'intérieur idéal sous forme d'un cahier d'idées. Coût de l'opération : de 400 à 900 euros selon la surface et le nombre de pièces. Il faut compter un supplément pour le shopping et le suivi du chantier.

Valérie Laporte-Volatier n'est pas la seule à s'engouffrer dans ce créneau. Il y a moins d'un an, Franckd, qui n'en dira pas plus sur son nom, quittait son job de décorateur dans un magasin de meubles du Val-d'Oise pour lancer Home Relooking. Le principe ? Faire du conseil en décoration un service de proximité. Franckd a mis au point une méthode reposant sur la rapidité d'intervention et des prix compétitifs. Il suffit d'un simple coup de téléphone à la Centrale du relooking pour décrocher un rendez-vous à domicile avec un professionnel. Au terme d'une demi-journée d'étude sur place, le client reçoit sous forme de CD la modélisation en trois dimensions de sa pièce, moyennant 550 euros. Franckd ne pousse pas à la consommation :« Nous offrons des solutions simples. On peut donner un coup de jeune à une maison rien qu'en réagençant la disposition des meubles. »

Cet entrepreneur, qui est aussi chroniqueur dans l'émissionCôté maisonsur France 3, est en passe de dupliquer son concept en lançant un réseau mutualisé dans toute la France, avant d'attaquer les marchés belge, italien et allemand. Il explique ainsi le succès de son entreprise :« Les architectes d'intérieur ont la compétence technique, mais ils maîtrisent mal la relation client. »

Tout est affaire de confiance. Un principe qui n'a pas échappé au Printemps. Le grand magasin parisien vient d'enrichir son offre par une prestation de service intitulée Le Rendez-vous déco. Il s'est adjoint les compétences de l'architecte décorateur Fabrice Bejjani, qui reçoit le client en magasin (145 euros) ou se déplace à domicile (390 euros la demi-journée). Ses conseils sont toujours assortis d'une « shopping list » en magasin.« Nous encourageons ainsi le plaisir d'acheter »,explique Valérie Chaleyssin, la responsable des services du Printemps Haussmann, qui constate un réel impact de ces rendez-vous personnalisés sur les ventes.« Les meubles ne se vendent bien que s'ils sont intégrés dans un projet. »

Dites-moi qui vous êtes et je vous décrirai l'intérieur qui vous correspond. »Valérie Laporte-Volatier résume ainsi son nouveau métier : coach en décoration d'intérieur. Cette ex-publicitaire (douze ans chez Alice) vient de créer sa société, Les murs ont des oreilles, avec l'ambition de démocratiser la décoration. Les Français, il est vrai, accordent une importance croissante à leur cadre de vie (63 %), devant le travail (59 %) et les loisirs (48 %), comme l'indique la dernière étude deL'Observateur Cetelem.« Nombreux sont ceux qui souhaitent personnaliser leur intérieur sans oser s'y risquer eux-mêmes. Ils imaginent encore moins s'offrir les services d'un architecte d'intérieur, qui a la réputation d'être cher et d'imposer un style »,constate Valérie Laporte-Volatier.

Un créneau porteur

Pour gagner la confiance du grand public, cette pro du marketing et fan de décoration propose un accompagnement individuel. La prestation débute par un questionnaire à domicile d'une durée de trois heures. Valérie Laporte-Volatier sonde la personnalité de ses clients, leur mode de vie, leur rapport à la maison, leurs aspirations. Ce dialogue approfondi lui permet de dresser le portrait-robot de l'intérieur idéal sous forme d'un cahier d'idées. Coût de l'opération : de 400 à 900 euros selon la surface et le nombre de pièces. Il faut compter un supplément pour le shopping et le suivi du chantier.

Valérie Laporte-Volatier n'est pas la seule à s'engouffrer dans ce créneau. Il y a moins d'un an, Franckd, qui n'en dira pas plus sur son nom, quittait son job de décorateur dans un magasin de meubles du Val-d'Oise pour lancer Home Relooking. Le principe ? Faire du conseil en décoration un service de proximité. Franckd a mis au point une méthode reposant sur la rapidité d'intervention et des prix compétitifs. Il suffit d'un simple coup de téléphone à la Centrale du relooking pour décrocher un rendez-vous à domicile avec un professionnel. Au terme d'une demi-journée d'étude sur place, le client reçoit sous forme de CD la modélisation en trois dimensions de sa pièce, moyennant 550 euros. Franckd ne pousse pas à la consommation :« Nous offrons des solutions simples. On peut donner un coup de jeune à une maison rien qu'en réagençant la disposition des meubles. »

Cet entrepreneur, qui est aussi chroniqueur dans l'émissionCôté maisonsur France 3, est en passe de dupliquer son concept en lançant un réseau mutualisé dans toute la France, avant d'attaquer les marchés belge, italien et allemand. Il explique ainsi le succès de son entreprise :« Les architectes d'intérieur ont la compétence technique, mais ils maîtrisent mal la relation client. »

Tout est affaire de confiance. Un principe qui n'a pas échappé au Printemps. Le grand magasin parisien vient d'enrichir son offre par une prestation de service intitulée Le Rendez-vous déco. Il s'est adjoint les compétences de l'architecte décorateur Fabrice Bejjani, qui reçoit le client en magasin (145 euros) ou se déplace à domicile (390 euros la demi-journée). Ses conseils sont toujours assortis d'une « shopping list » en magasin.« Nous encourageons ainsi le plaisir d'acheter »,explique Valérie Chaleyssin, la responsable des services du Printemps Haussmann, qui constate un réel impact de ces rendez-vous personnalisés sur les ventes.« Les meubles ne se vendent bien que s'ils sont intégrés dans un projet. »