Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

«La pub est frappée du syndrome Titanic»

17/03/2011 - par Entretien: Anne-Lise Carlo et Olivier Mongeau

Raphaël de Andreis et Stéphane Xiberras, coprésidents de l’agence BETC Euro RSCG, pointent les défis qui attendent la publicité, un métier qu’ils estiment en danger.

Raphaël de Andreis, vous allez coprésider, avec Xavier Peugeot, le 26e Grand Prix de la publicité presse magazine, les 18 et 19 mars. Pouvez-vous nous donner un avant-goût de la sélection?

Raphaël de Andreis. Pour moi, le constat est très simple: 95% des annonces présentées sont indigentes. Qu'est-ce qu'on dirait si 95% des yaourts n'étaient pas mangeables, si 95% des voitures

Cette page est réservée aux abonnés

DÉJÀ ABONNÉ ?

Accès libre

s’identifier

Lire cet article

  • 2 €
  • image
  • image
  • image
J’achète

Abonnez-vous

Pour accéder à tous les contenus

s’abonner

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies