Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Agences

FF Shanghai, communauté créative

29/01/2018 - par Delphine Le Goff

L'enseigne chinoise de FF, qui a réalisé une dizaine de gains de budgets dans le domaine de la tech ces derniers mois, entend se muer en une «creative community».

En arrière-fond, on distingue un brouhaha, des rires. «On est en train de trasher l’agence! On la redécore avec des bombes», explique Fred Raillard CEO et cofondateur de FF [le nouveau nom de Fred&Farid]. FF Shanghai est en plein déménagement, dans «un local incroyable surplombant le Bund et la skyline de Pudong, que les autorités chinoises nous ont aidés à trouver, 1500 m2 au vingtième étage d’une tour, avec sept mètres de hauteur sous plafond». C’est que, cinq ans après son ouverture officielle, l’enseigne s’apprête à intégrer une centaine de personnes.
«Ces sept derniers mois, nous avons gagné une dizaine de budgets, essentiellement dans la tech chinoise, avec des géants du web BAT (Gafa chinois)», annonce Fred Raillard. Citons le géant chinois Alibaba Group, Youku, le YouTube chinois. Tencent, géant chinois de l’internet et du jeu vidéo, a missionné FF Shanghai pour la campagne de lancement de la version chinoise de la plateforme de gaming PUBG [Player Unknown's Battlegrounds] après le Nouvel An chinois 2018. Wechat Pay (groupe Tencent), solution internationale de paiement mobile leader en Chine, et Vivo, l’une des marques internationales de smartphone ont également choisi l’agence franco-chinoise dans le cadre du lancement de leurs nouveaux produits.

Ne les appelez plus «agence»

Porté par ce new business florissant, l’enseigne pilotée par Feng Huang et Isabelle Bruere entend se muer en une «creative community». «On ne veut plus être une agence, c’est un mot des années 1950», lâche Fred Raillard, qui entend «réaffirmer que notre credo, c’est la création, le social content, la tech». À cet effet, FF Shanghai compte intégrer quinze entreprises créatives franchisées, ainsi que des «talents satellites». «Le but du jeu est d’attirer les meilleurs créatifs chez nous.» Les sociétés qui rejoindront cette communauté créative verront apposer à leur nom le sigle FF, comme Hard Candy, enseigne de social média chinoise, qui devient FF Hard Candy.

La Chine, un marché test 

«Nous sommes en route pour signer des deals avec une quinzaine de boîtes supplémentaires, ce qui va nous permettre de doubler nos effectifs [actuellement de cent personnes]», annonce Fred Raillard, qui explique avoir «la sensation d’expérimenter un nouveau modèle, en explorateur, dans un marché test, celui de la Chine, qui a cinq ans d’avance sur le social media».
Fred Raillard, qui s’est établi aux États-Unis où il gère FF Los Angeles, pourra repartir en Californie l’âme en paix. «Feng Huang, partner, managing director, et executive creative director de FF Shanghai et Isabelle Bruere, chief operating officer ont réalisé de vraies performances business et créatives en quelques mois après mon départ pour FF Los Angeles.» C’est désormais ce binôme que le duo Fred Raillard/Farid Mokart veut mettre en avant. «Nous ne voulons plus apparaître en photo, et nous effacer devant nos équipes», annonce Fred Raillard. Décidément le début d’une nouvelle ère.

Envoyer par mail un article

FF Shanghai, communauté créative

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W