Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Evénementiel

La France entre en jeu pour l’exposition universelle

22/11/2016 - par Bruno Fraioli

En se déclarant officiellement, la France ouvre l’appel à candidatures pour l’organisation de l’exposition universelle de 2025. La décision sera prise dans deux ans. Le projet pourrait trouver des synergies avec le comité de candidature pour les JO de Paris 2024

Il y a eu un petit suspense… mais pas plus. Ce mardi 22 novembre, François Hollande a bien signé la lettre de candidature officielle de la France pour l’organisation de l’exposition universelle 2025, mais pas à l’heure dite. La presse avait été convoquée à midi précis, toutefois un petit retard de planning dans l’emploi du temps du chef de l’Etat a retardé l’annonce d’une grosse demi-heure. Pas très grave car, ce courrier n’est, en fait, que la confirmation d’un projet annoncé il y a deux ans et porté par Jean-Christophe Fromentin, député-maire de Neuilly-sur-Seine.

La France est le premier pays à se déclarer officiellement candidat pour cet événement. Ce courrier officiel ouvre une période de six mois pendant lequel d’autres pays intéressés peuvent aussi se déclarer auprès du Bureau international des expositions (BIE), dont le siège est à Paris. Les Japonais d’Osaka et Russes d’Ekaterinbourg seraient sur les rangs.

Concrètement, un dossier technique et financier très précis devra être rendu au BIE à l’automne 2017. Le choix du pays hôte sera fait par les représentants des Etats de l’association un an après.

D’ici là, on saura si Paris organisera, ou pas, les Jeux olympiques de 2024. La sérénité semble d’ailleurs être retrouvée entre ces deux projets majeurs, qui, il n’y a pas si longtemps, se présentaient plutôt comme concurrents. Ce n’est plus le cas. «Il y a des synergies à trouver entre les deux projets, notamment pour la création des infrastructures liées aux transports, explique Pascal Lamy, délégué interministériel en charge du projet Expo France 2025. Il y aura aussi des synergies en termes de communication. Nos deux thématiques seront en résonnance, vous allez voir.»

Un site encore à trouver

En septembre, le comité de candidature pour l’exposition universelle s’est constitué en GIP (Groupement d’intérêt puiblic). Dotée d’un budget de 25 millions d’euros, la structure est contrôlée à 30% par l’Etat, 10% par la ville de Paris, autant par le Grand Paris et la région Ile-de France. Le solde est dans les mains d’Expo France 2025 qui réunit plusieurs mécènes et 27 entreprises donatrices.

Si La France décroche l’exposition universelle, elle se tiendrait durant six mois, de mai à novembre 2025, sur un site principal de 50 à 100 hectares à choisir parmi sept candidats situés autour de Paris: La plaine de l’Ourcq (Seine-Saint-Denis), Gonesse (Val-d’Oise), Saclay (Essonne), Bords de Seine, Sénia (Val-de-Marne), Erable, La Motte/Val d’Europe (Seine-et-Marne).

En revanche, France Expo 2025 a déjà trouvé son thème et son slogan: «La connaissance à partager, la planète à protéger».

Envoyer par mail un article

La France entre en jeu pour l’exposition universelle

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.