Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

La start-up de la semaine

DeepReach conjugue publicité et proximité

06/05/2019 - par Amélie Moynot

Nouvelle création de Jean-Pierre Remy (Solocal, Egencia…), la start-up DeepReach propose une plateforme de gestion du marketing local. Elle vise avant tout à séduire les agences.

« On ne peut pas faire du marketing local comme du marketing national… » C’est l’alerte que lance Jean-Pierre Remy, ex-directeur général de Solocal Group jusqu’en juin 2017. Ce serial-entrepreneur - il possède « dix à douze » entreprises à son actif, notamment Egencia, spécialisée dans le voyage d’affaires - est désormais à la tête de DeepReach. Lancée il y a bientôt deux ans, cette start-up propose une plateforme technologique basée sur l’intelligence artificielle qui aide les agences à gérer le marketing local de leurs clients, dans le retail, la banque-assurance, l’artisanat…

Partage de données sur la concurrence

La plateforme joue un rôle de veille et donne accès à des données sur la concurrence. L’outil permet, par ailleurs, de réaliser des campagnes multimédias (Facebook, Google, display…) et de piloter automatiquement ces campagnes. En revanche, c’est à l’agence de gérer l’articulation entre le local et le national en pensant la créa, le message et la stratégie publicitaire. Le business model de DeepReach repose sur un abonnement à 25 euros par mois et par point de vente et sur une commission prélevée sur le budget publicitaire de 14 à 20 % (+3 % si DeepReach gère l’achat média).

Après les Gafa

Jean-Pierre Remy a senti le besoin d’un tel outil sur le marché, mais pour le confirmer, a étudié plus de 250 entreprises en Europe et aux États-Unis, de juillet 2017 à mars 2018. « J’ai identifié les technologies sur lesquelles je voulais investir », raconte-t-il. Puis une équipe de 25 personnes aux profils plutôt tech a été mise sur pied pour développer le produit, dont la commercialisation a démarré fin 2018. L’entreprise comprend aujourd'hui 45 collaborateurs, et a séduit à ce jour 40 à 50 agences. Et DeepReach ne compte pas s’arrêter là. Outre un enrichissement de sa plateforme, la jeune pousse prévoit aussi un lancement à l’international à la fin de l’année. L’ambition était mondiale dès le départ. « Les Gafa ont “fait le plein” sur le global. Sur les cinq prochaines années, la croissance sera dans le local », observe Jean-Pierre Remy.

Par ailleurs, deux levées de fonds de « quelques millions d’euros » ont été réalisées auprès d’investisseurs privés pour soutenir le développement de l’entreprise. La dernière vient juste d’être bouclée. Pour 2019, Deepreach vise « entre 10 et 20 millions d’euros » de chiffre d’affaires. 

Envoyer par mail un article

DeepReach conjugue publicité et proximité

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.