Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Télévision

Les tops, les flops et les bof de la rentrée télé

09/01/2018 - par Caroline Bonacossa et Delphine Soulas-Gesson

Avec 27 chaînes gratuites, les antennes historiques perdent du terrain en raison de la fragmentation de l’audience. Mais depuis la rentrée, les grandes chaînes résistent plutôt bien. Panorama des réussites, des échecs et des déceptions de la saison.

«C’e st une bonne rentrée pour les chaînes historiques et notamment celles du service public», analyse Philippe Nouchi, directeur de l’expertise média chez Publicis Media France. En journée, TF1 se maintient à 20,4% de part d’audience [PDA] depuis septembre 2017 sur les 4 ans et plus contre 20,3% sur la saison 2016-2017. Côté service public, France 2 passe de 12,6% de PDA sur la saison 2016-2017 à 13,3% depuis la rentrée, France 3 de 8,9% en 2016-2017 à 9,4% et France 5 reste stable à 3,6% . Si M6 régresse de 9,8% à 9,5%, la chaîne enregistre une progression sur la cible des femmes responsables des achats [FRDA]: de 15,5% à 16% depuis septembre 2017. En soirée, les audiences sont plus fluctuantes, le public passant plus facilement d’une chaîne à l’autre. La planche de salut des grandes chaînes? Dynamiser leurs marques leaders capables de doper l’audience, en prime time notamment, ou inventer des programmes en mesure de créer l’événement. Le tout dans un contexte économique contraint, à cause de la stagnation voire régression de la part de marché des investissements publicitaires. Tour d’horizon des programmes qui ont marqué la rentrée, par leurs échecs ou leurs réussites.


Les Tops : 

Des valeurs sûres qui progressent

 

• N’oubliez pas les paroles (France 2). À tout seigneur, tout honneur, Nagui a des allures de super-héros de la 2. La deuxième partie de son jeu réunit 3,253 millions de téléspectateurs en moyenne et 17% de PDA depuis la rentrée, contre 2,742 et 14,9% en moyenne l’année dernière. Une percée spectaculaire à une heure ultra-concurrentielle.

• JT de 20h d’Anne-Sophie Lapix (France 2). Le regret de David Pujadas, remercié par Delphine Ernotte, aurait pu gravement ternir son arrivée. Mais boostée par un access historiquement haut sur la chaîne, Anne-Sophie Lapix a réussi sa prise de poste. Son JT du lundi au jeudi réunit 5,1 millions de personnes et 21,5% de PDA contre 4,837 millions la saison dernière et 20,6%. L’écart avec le JT de TF1 se resserre, passant de 19,8% sur la période septembre-décembre 2016 à 15,9% sur la même période en 2017.

Quotidien (TMC). Yann Barthès continue de progresser. Il dépasse même TPMP, de Cyril Hanouna, avec 1,312 million de téléspectateurs depuis la rentrée sur les 4 ans et plus et 5,5% de PDA contre 1,167 million et 5% la saison dernière. L’émission parvient à se renouveler en intégrant de nouvelles têtes (Julien Bellver notamment) et malgré le départ d’Hugo Clément, débauché par Konbini. 

• Envoyé spécial et Cash investigation (France 2). Élise Lucet fait une très belle rentrée. Envoyé spécial, remanié avec des thèmes plus proches de la vie quotidienne, progresse de +10,1% sur les 4 ans et plus en sept-nov 2017 vs sept-nov 2016, et de + 13,9% sur les 15-24 ans. Cash investigation affiche + 11% sur les 4 ans et plus, + 31% des 15-24 ans, + 16,2% des CSP+ vs la saison 2016-2017. «Stratégiquement, cela montre que les jeunes s’intéressent encore à des magazines de société», souligne Isabelle Vignon, directrice de l’expertise médias chez Dentsu Aegis Network. 

• Complément d’enquête (France 2). Le magazine désormais piloté par Thomas Sotto est clairement porté par Envoyé spécial et progresse sur les 4 ans et plus (+18,4% de PDA), sur les FRDA avec enfants (+ 42,4%) et sur les CSP+ (28,6%). Belle dynamique!

 

Des lancements réussis

• Demain nous appartient (TF1). Le feuilleton quotidien lancé cet été se poursuit à l’antenne, avec une belle audience de complément (600000 vues en replay environ). Si le public est stable à cette heure-là par rapport à l’année dernière (3,4 millions vs 3,38 millions en 2016-2017), le taux de FRDA passe de 16 % à 20,5 %. «C’est une progression importante», souligne Philippe Nouchi. 

• Le Tueur du lac (TF1). Proposé sur quatre jeudis de novembre, cette série proche de l’esprit du Mystère du lac proposée en 2015 a réuni 24,5 % des téléspectateurs en moyenne et même 6,5 millions de personnes pour l’épisode pilote. Un score qui devient rare.

• Affaire conclue (France 2). Pari réussi pour Sophie Davant diffusée à 16h, elle fait progresser la case: + 43% sur les 4 ans, + 67% sur les 15-24 ans, + 85% sur les actifs et + 78% sur les CSP+. «Ce n’est pas une case facile. Mais Sophie Davant est fédératrice et crée une vraie relation de proximité avec les téléspectateurs. C’est un carton plein», analyse Isabelle Vignon.

 

 

Les flops :

William à midi! (C8) La case perd -25,3%, dont -31% d’actifs,-51%  de CSP+ et -53% de FRDA avec enfants. William Leymergie n'a pas drainé son fidèle public de Télématin. C'est une déception.
Je t’aime, etc. (France 2) Le bilan est lourd: -31,2% sur les 4 ans et plus, -27% sur les CSP+, -34 % sur les 50 ans et plus. Daphné Burki ne semble pas correspondre à la case ou avoir trouvé le ton propice à l'après-midi. 

Ça commence aujourd’hui. (France 2) Le bilan de Faustine Bollaert est moins rude que celui de sa consœur (-9,4% sur les 4 ans et plus, -12% sur les 50 ans et plus) mais pas concluant.
La Nouvelle star. (M6) L'ensemble sonne faux: -42,4% sur les 4 ans et plus, -53% sur les 15-24 ans, -52% sur les FRDA avec enfant. The Voice a enterré la fraîcheur qu'avait cette franchise.

Les bof: des marques en manque de renouvellement 

Touche pas à mon poste. (D8) Pour la première fois depuis sa création, le talk show de Cyril Hanouna s’érode. Il passe de 5,5% de PDA à 4,9% de PDA vs saison 2016-2017 et de 1,3 à 1,2 million de spectateurs. C’est un recul léger mais réel. Les polémiques et buzz en cascade commenceraient-ils à lasser le public? À suivre.

Danse avec les stars. (TF1) -14% sur les 4 ans et plus, -20% sur les 4-14 ans, -22% sur les 15-24 ans et -15% sur les FRDA avec enfant et 4,5 millions de téléspectateurs en moyenne cette saison, soit 600000 de perdus. «Le programme manque de fraicheur dans le ton et l’émission n’est pas suffisamment ludique» reconnait Isabelle Vignon. La lassitude s’installe.

Koh Lanta. (TF1) Pour la première fois, la marque fétiche de TF1 passe sous la barre des 25% de part de marché en réunissant en moyenne 5 millions de spectateurs pour cette 18e saison, soit 500000 personnes de moins que pour la précédente saison. La marque reste puissante mais en recul. 

Envoyer par mail un article

Les tops, les flops et les bof de la rentrée télé

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W