Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

OTT

Altice mise sur Molotov

08/02/2019 - par Amaury de Rochegonde

En signant un accord de négociations exclusives avec Altice, Molotov gagne des chaînes, un développement international et une capacité de négociation.

Accélérer le développement en France et à l’international de Molotov, tel est le but affiché de l’entrée à 60 % d’Altice dans la start-up créé il y a deux ans. « Ce n’est pas un investissement financier mais une association de moyens », précise Jean-David Blanc, son cofondateur, qui dément le chiffre de 10 millions d’euros publié par Le Figaro. Pour la transaction, il précise qu’il n’y a pas de cash, mais « des accords de sortie à telle ou telle condition pour les fondateurs ». Dans le cadre de l’accord de négociations exclusives annoncé le 30 janvier, il s’agit ainsi de mieux distribuer les contenus auprès des 22 millions d’abonnements fixes et mobiles de SFR comme dans les pays où le groupe Altice est présent (États-Unis, Portugal, Israël…). Hors développement international, Molotov avait prévu d’être à l’équilibre à la fin 2019.

En passant de moins d’une centaine de chaînes à 450, dont RMC Sport, Molotov gagne aussi en puissance de négociation. Ainsi, la start-up aura accès au replay de TF1 ou M6. Elle va toucher quatre à cinq pays et bénéficier de la possibilité d’exporter son savoir-faire auprès de tous les clients du groupe Altice. « Nous avons l’ambition d’être l’opérateur digital et OTT le plus innovant du marché afin d’offrir la meilleure expérience à nos clients et tous ceux qui regardent nos contenus », s’est enthousiasmé Alain Weill, le patron d’Altice.

Un modèle économique consolidé

Avec Molotov, son groupe a vocation a adopter une plateforme qui compte 1 à 1,5 millions d’utilisateurs par jour et a rencontré les faveurs des téléspectateurs. Jean-David Blanc ne fait pas mystère de sa volonté d’assurer l’interface OTT de l’ensemble du groupe Altice.

Le groupe de Patrick Drahi pourra aussi aider Molotov à consolider son modèle économique. Reposant pour moitié sur la distribution de chaînes payantes – sur lesquelles il prend 15 à 20% – et pour l’autre moitié sur un abonnement à l’expérience augmentée Molotov+ (pour 3,99 euros par mois avec le super HD, l’enregistrement ou le visionnage dans l’avion), la plateforme pourrait s’ouvrir à la publicité adressée avec Teads, filiale d’Altice. « Nous pouvons concurrencer Google et Facebook sur la pub digitale, estime Jean-David Blanc, mais cela restera entre les mains des éditeurs de chaînes gratuites. »

Envoyer par mail un article

Altice mise sur Molotov

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.