Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

À l’heure du coworking et des économies de partage, le food envahit les espaces de travail, de commerces et de loisirs. Quand on peut (presque) tout faire sur les réseaux sociaux et internet, acheter, s’informer, se rencontrer, s’aimer, travailler… Il n’y a qu’autour d’une bonne table que l’on peut partager le plaisir d’être ensemble.
Le food est un connecteur social, un connecteur de business, c’est aussi un des nouveaux critères intégrés dans le label Well Building Standard des immeubles tertiaires car il impacte le bien-être des collaborateurs et leur efficacité.
La France est le seul pays où l’on peut rester plus de 2 heures attablé en parlant principalement de ce qu’il y a dans son assiette. Et les jeunes en première ligne ! Oui, ces fameux millennials dont on nous parle jusqu’à l’indigestion, qu’on dit si différents (de nous les plus vieux). Ils commandent, certes, davantage en ligne mais adorent le moment de partage qui suit. Leur graal alimentaire ? Une cuisine goûteuse, intense, créative, riche mais raffinée, fraîche, locale… au prix juste.
 
À table !


Mais au-delà de ce qu’on met sur la table, il y a ce qui se passe autour de la table. Le food devient un entremetteur : bien manger oui, mieux manger bien sûr, mais surtout se retrouver, passer un moment de partage. Les applications pour ne plus manger seul à la cantine explosent : Never Eat Alone, Sit With Me … la plupart lancées par des millennials. Je trouve qu’à l’heure de la digitalisation qui touche tous les domaines de notre vie quotidienne, cette recherche de convivialité simple a quelque chose de profondément émouvant. D’ailleurs, dans nos métiers du design, la table d’hôte/haute est devenue une question centrale pour tous nos clients et le point de contact « rêvé » et spontané.
Nourritures terrestres, nourritures intellectuelles : les deux à la fois, le plus souvent. Car à table, on nourrit autant sa créativité que son corps, on est plus proche les uns des autres, on fait circuler les énergies et les idées. La table induit une forme d’échange plus décontractée, casse les silos… Tables d’hôte, tables hautes, mange-debout… le design des bureaux s’inspire des lieux de restauration, avec sa large diversité de postures : assis ou debout, en fonction des moments de la journée et des activités.
 
Chaud devant !
 
En design d’usages, les initiatives fleurissent à chaque coin de rue : les vélos Deliveroo roulent de plus en plus nombreux, à l’Anticafé à Paris, on ne paye que le temps passé, tout le reste est compris : food et outils de travail. Et que dire du grand retour des marchés en ville ! J’en suis le témoin privilégié : de ma fenêtre, j’ai la chance de pouvoir suivre les travaux du projet de la Halle du quartier des Docks de Saint-Ouen. Dans la bouche de William Delannoy, maire de la ville : « J’imagine un grand marché alimentaire, plein de petits stands, avec des tables et des chaises de bistrot, des bars avec des tabourets hauts. Ce sera plein de monde, plein de vie. » Un véritable lieu de destination, inspirant pour les habitants du quartier et les touristes.
 
Food connexion
 
Les Frenchies sont tous fous de food, c’est bien connu, mais aujourd’hui, l’efficacité anglo-saxonne cède de plus en plus de place aux plaisirs latins. À New York chez Samsung, Nike x Kith, Pirch, un design de convivialité est déjà un incontournable avec des food corners à l’entrée des boutiques. Même la banque s’est transformée en café (Capital One à San Francisco). On n’est plus seulement un client, on est un ami reçu à la maison : considération, plaisir, souvenir ! Parlons aussi des centres de shopping qui placent toujours leurs food courts et leurs marchés frais, et donc la détente et la convivialité qui vont avec, aux places les plus prisées du mall. Que voit-on en premier en arrivant au Forum des Halles ? Deux restaurants, avec les cuisines ouvertes ! Ça (re)donne envie de se plonger dans l’ancien Ventre de Paris.
Ce qui frappe le visiteur qui pénètre dans le QG de Facebook en Californie, ce sont… les odeurs de cuisine ! Partant du principe que 80 % des discussions à la machine à café portent sur le travail et qu’au-delà de 50 m, les salariés ne se parlent pas, les entreprises multiplient les zones de rencontre et d’échange informel. Le design d’espace apporte des solutions pour relier les talents entre eux et générer des idées nouvelles. Les points Café prennent une autre allure : on y trouve des bibliothèques pour s’inspirer, s’aérer l’esprit, de petits réfrigérateurs en cas de petites faims, de petites terrasses végétalisées, voire des distributeurs d’eau gazeuse pour contenter les plus pointus. La cuisine est un geste d’attention, une preuve du bien-vivre ensemble.
La grande tablée devient la pierre angulaire de toutes nos vies !

Envoyer par mail un article

The social food

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W