Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Le New York Times au bout du fil

18/02/2010 - par Caroline Talbot, à New York

La Dame grise – surnom du New York Times – est une accro du portable. Depuis quatre ans déjà, le quotidien new-yorkais propose à ses lecteurs une consultation gratuite du journal au téléphone. Pour ce faire, tous les propriétaires de Blackberry, Iphone et autres mobiles ayant un accès Internet se rendent sur le site m.nytimes.com. Ils peuvent ainsi lire les blogs, trouver la salle où est projeté le film recherché, regarder la Bourse, vérifier la météo des cinq prochains jours, être alertés quand leur équipe de basket a gagné un match…  «Last but not least», le lecteur en quête d'un appartement peut consulter les petites annonces immobilières, par critère de prix ou par quartier.

Tous ses services personnalisés sont gratuits car financés par la publicité. Seuls les mots croisés accessibles sur Iphone et Blackberry sont payants. Il en coûte ainsi 3 dollars par mois sur le second. De plus en plus de lecteurs profitent de l'offre. Au tout début, en janvier 2007, le journal affichait 500 000 pages vues par mois. Un an plus tard, il passait le cap des 10 millions, et celui des 19 millions en mars 2008. Les chiffres de décembre 2009 montrent une importante croissance du nombre de pages consultées, qui culminent à 75 millions.

Le New York Times est connu pour sa couverture des événements politiques. La fréquentation devient donc beaucoup plus forte lorsque, par exemple, le gouverneur de l'État de New York démissionne, ou bien durant les périodes d'élections. En novembre 2008, quand Barack Obama a été élu président, le trafic a explosé, avec 1 milliard de pages vues.

Envoyer par mail un article

Le New York Times au bout du fil

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.