Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Le Web séduit les fans de déco

17/01/2013 - par Fanny Le Borgne

Contrairement à leurs versions papier, les sites des titres de presse décoration voient leurs investissements publicitaires augmenter, de 17% entre janvier-octobre 2011 et la même période de 2012 (selon Aegis Media).

Ce n'est pas un hasard: lors de la concrétisation d'un projet d'aménagement intérieur, Internet est la source d'information la plus utilisée par les Français (à 51%), devant la presse (34%) et la télévision (33%). Des chiffres révélés en février 2012 par une étude de M6 Publicité Digital et Harris Interactive sur les «déco-likers», à l'occasion de la refonte du portail Deco.fr. Créé par M6 en 2008, celui-ci se classe en tête des sites éditoriaux consacré à ce thème.

Mais avec 1,5 million de visiteurs uniques (VU) par mois en octobre 2012, il n'arrive qu'en huitième position du classement Médiamétrie Net Ratings des sites «maison et jardin», loin derrière Le Bon Coin (7,8 millions de VU) et les sites de marque Leroy Merlin (4,4 millions) ou Castorama (3,7 millions). Quant aux sites de presse Cotemaison.fr (Express-Roularta), Maison-deco.com (Lagardère Active) et Marieclairemaison.com (Groupe Marie-Claire), ils se classent entre la quinzième et la vingtième place.

Du concret plutôt que des tendances

Les sites éditoriaux subissent également la concurrence des portails destinés aux femmes, pour la plupart dotés d'une rubrique décoration. Celle d'Aufeminin.com (Axel Springer) n'est «pas parmi les plus fréquentées» du site aux 13,2 millions de visiteurs uniques, selon son directeur marketing, Benjamin Smadja, mais elle lui permet de s'associer avec des blogueuses et d'«attirer les femmes intéressées par le sujet».

À leur disposition sur Internet comme sur les applications pour tablettes et smartphones, surtout des astuces concrètes, appuyées par des vidéos. Car à l'inverse des magazines, «la décoration pratique marche mieux que les tendances», souligne Benjamin Smadja.

Avec une offre complémentaire, le digital ne serait donc pas une menace pour la presse décoration, ce que confirme une étude de Condé Nast-Ipsos Media CT (décembre 2012): 77% des lecteurs du titre AD (Architectural Digest, qui prépare une newsletter quotidienne, AD Today) estiment que le site Internet ne remplacera jamais le magazine. Sans doute parce que ce dernier est lui-même perçu comme un objet de décoration.

Envoyer par mail un article

Le Web séduit les fans de déco

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies