Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Digital

Ouverture du Web Summit à Lisbonne

07/11/2016 - par Bruno Fraioli (avec AFP)

La grande convention internationale du web se tient dans la capitale du Portugal. Lisbonne et le Portugal attendent des retombées économiques de cet événement qui mobilise plus de 50 000 personnes.

Surnommée le «Davos des geeks», le Web Summit, une grand-messe du numérique, s’ouvre ce lundi 7 novembre à Lisbonne. Cet événement devrait doper l'économie du Portugal, toujours fragile après avoir frôlé la faillite en 2011. La convention, qui sera couverte par une journaliste de Stratégies (Cécilia Di Quinzio), doit attirer plus de 53 000 participants issus de 15 000 entreprises de 165 pays. Auparavant elle avait été organisée pendant cinq ans à Dublin. 

Ce sommet mondial des nouvelles technologies devrait avoir des retombées directes de 200 millions d'euros sur l'économie du Portugal, dont 50 millions pour l'hôtellerie, selon des estimations du gouvernement. «L'impact indirect pourrait être encore nettement supérieur, car des centaines de grands investisseurs seront présents au Portugal, a déclaré à l'AFP le ministre de l'Economie Manuel Caldeira Cabral. Ils n'apportent pas seulement de l'argent, mais aussi un savoir-faire sur l'investissement dans les entreprises technologiques, ce qui est rare en Europe.»

Uber est né au Web Summit

«Tout le réseau hôtelier en profite, avec des réservations en hausse de 10 à 15%, car avec les accompagnants, le Web Summit représente un univers total de 100 000 personnes», assure José Manuel Esteves, directeur général de l'Association portugaise de l'hôtellerie. Les hôtels situés dans l'est de la capitale, à proximité des centres de congrès où se tiendra l’événement affichent complet. «En novembre, le taux d'occupation n'est normalement que de 50%», confie le directeur des ventes d’une chaîne hôtelière. Les prix ont bondi de 20 et 25%.

Enfin, les sorties nocturnes, dans les bars de Lisbonne, pourront aussi servir de tremplin pour les start-up. Ainsi Uber, plateforme de réservation de voitures, n'était qu'une petite entreprise californienne inconnue lorsqu'elle a participé en 2011 au Web Summit. «Au cours d'une virée dans les pubs de Dublin, son fondateur a réussi à rencontrer deux investisseurs qui ont injecté deux jours plus tard 50 millions d'euros dans l'entreprise», raconte Paddy Cosgrave, patron du Web Summit.

Envoyer par mail un article

Ouverture du Web Summit à Lisbonne

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.