Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Télévision

Fiction : les projets de TF1

31/01/2017 - par Bruno Fraioli, à Biarritz

La chaîne poursuit sa politique de renouvellement de marques et de héros de fictions. Certains, testés l’an passé, sont confirmés en séries. D’autres feront l’objet de pilotes en 2017. Les youtubeurs Norman et Cyprien sont également attendus sur la Une.

C’est un avis de recherche que TF1 a placardé dans les allées du Bellevue, le centre des Congrès de Biarritz qui, du 24 au 29 janvier a accueilli le 30e FIPA. En matière de fiction, la Une a une priorité : dénicher de nouvelles marques. «Nous avons travaillé depuis un an au renouvellement de nos séries et de nos héros identitaires, nous voulons bousculer la figure du héros en proposant des personnages originaux, imparfaits voire transgressifs», a déclaré Marie Guillaumond, directrice artistique de la fiction chez TF1, en s’adressant aux producteurs et auteurs.

La dirigeante de TF1 a aussi précisé quelques éléments de sa feuille de route : «En plus du travail éditorial, il nous faut mettre une capacité à exporter nos fictions à l’étranger au cœur de notre réflexion pour une question de rentabilité », a ajouté Marie Guillemond. Ainsi, les projets de fiction devront répondre à quatre facteurs : Un "made in France" revendiqué «avec des codes qui lui sont propres, notamment les caractères des personnages» ; un renouveau éditorial avec «des angles plus originaux, plus forts et des talents reconnus à l’étranger» ; un développement du format de 52 minutes le «standard international» ; l’ouverture à de «nouvelles plateformes cherchant «des contenus se différenciant de la programmation traditionnelle des chaînes, type Netflix».

Premier héros transgenre

Déjà, pour 2017, Marie Guillemond a annoncé les arrivées de deux séries issues de personnages testés l’an passé : Contact, un polar en six épisodes, et Munch, également en six épisodes, avec Isabelle Nanti dans le rôle d’une avocate un peu particulière. TF1 testera aussi un nouveau personnage… transsexuel : Louis(e). «C’est l’histoire d’un homme devenu femme interprété par Claire Nebout, indique la dirigeante. Il s’agit du premier héros transgenre de série et nous sommes fiers que cela soit sur TF1. Pour nous, c’est une autre façon de raconter notre société dans sa diversité. Nous raconterons ici l’amour, le couple, la filiation de manière différente».

TF1 prépare aussi quatre mini-séries, des histoires bouclées en quelques épisodes. The Fall, une inspiré d’une série britannique, mettra Mathilde Seigner dans le rôle principal. Juste un regard, nouvelle adaptation d’un best-seller d’Harlan Coben, après le succès d’Une chance de trop, diffusé en octobre dernier. Le Tueur du lac, produit par Eléphant et Cie, qui sera un dérivé («spin of») du Mystère du lac, diffusé en octobre 2015. Enfin, La Mante avec Fred Testot et Carole Bouquet dans le personnage d’une sérial-killeuse.

Retour de la saga estivale

«Nous poursuivrons la production d’unitaires avec la volonté de proposer des univers forts et percutants en privilégiant des combats de femmes», précise Marie Guillemond. TF1 diffusera notamment Entre deux mères, l’histoire d’une mère qui, onze ans après sa disparition, retrouve son enfant dans une autre famille, et Quand je serai grande je te tuerai, racontant la vengeance d’un enfant pensant avoir reconnu l’assassin de sa mère. La patronne de la fiction de la Une a également annoncé l’arrivée de l’adaptation des Bracelets rouges, une série espagnole en six épisodes suivant le quotidien d’enfants malades, «avec un ton positif», indique Marie Guillemond. La version originale a été diffusée sur Numéro 23.

La Une, qui relance une saga d’été quotidienne avec Telfrance, comptera aussi en 2017 sur les youtubeurs Norman et Cyprien. Le duo écrit une série courte hebdomadaire prévue pour être diffusée en fin de journée le week-end. «Tous nos projets devront pouvoir être exploités à 360 degrés permettant à tous les publics de se les approprier, a expliqué Marie Guillemond. La diffusion des œuvres, en mêlant gratuit et payant, télévision et internet, permet de rencontrer une audience nouvelle et permet une meilleure exposition de nos fictions».

Court métrage de réalité virtuelle

TF1 ira d’ailleurs encore plus loin. Le groupe développe pour son portail My TF1 une application destinée à lire des vidéos en réalité virtuelle, grâce à son smartphone et des lunettes adaptées. Un premier court métrage de 7 minutes, Sergent James, sera bientôt disponible. Suivront ensuite des séquences d’auditions du télé-crochet The Voice.

Envoyer par mail un article

Fiction : les projets de TF1

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.