Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Mobile

Comment bien référencer son app sur le store ?

17/09/2017 - par Cécilia Di Quinzio

Très similaire au référencement (SEO) sur le web, l’app store optimization (ASO) vise à optimiser le classement d’une appli mobile dans les plateformes de téléchargement.

«L’ASO est au marché des applis ce que le merchandising est au retail : dans quel rayon du magasin placer son produit, comment le mettre en avant, etc.», compare Nicolas Beraudo, directeur général d’App Annie (1) pour la zone EMEA. Il s’agit de faire la différence parmi les quelque 2,8 millions d’applications disponibles sur le Play Store de Google, ou les 2,2 millions sur l’App Store d’Apple (chiffres Statista de juin 2017). Mais quels en sont les principes de bases ? 

 

1) Bien choisir sa catégorie

 Le choix de la catégorie pour distribuer son appli, parmi la quarantaine de sections proposées par les boutiques d'applications («stores»), est une étape essentielle. Certaines sont plus concurrentielles que d’autres et il y est plus difficile d’atteindre le fameux top 10. Par exemple, il est très ambitieux de vouloir émerger dans la catégorie « News ». À noter que la catégorie « Jeux » comporte des sous-catégories. « Ce premier choix doit être réfléchi et cohérent. Il constitue le premier critère de visibilité », assure Nicolas Beraudo.


2) Soigner ses mots-clés

Les stores fonctionnent sur la base d’un moteur de recherche interne. Apple propose un champ de 100 caractères pour entrer des mots-clés, tandis que Google, qui ne permet pas d’entrer de mots-clés, considère le texte de la description comme critère de référencement. Comme en SEO, il s’agit de combiner des termes à la fois génériques et de «niche», où la concurrence est moins massive. La balise «titre» de l’application est l’élément le plus important. Il permet de décrire l’appli en très peu de caractères.


3) Parfaire son icône

 Le visuel est le critère décisif, un résumé de l'identité de l’application, le premier contact avec le consommateur. Ici, la qualité doit être optimale, du choix des couleurs au graphisme. L'icône doit être incisive, claire et très simple. Par précaution il est conseillé d’appliquer des bordures à son visuel afin qu’il s’adapte facilement sur tous les fonds. Nul besoin d’y mettre de mots, le titre suffit.


4) Ne pas négliger les captures d’écrans

 Il est possible d’utiliser jusqu'à cinq screenshots chez Apple et huit chez Google. « Mais les deux premières sont en fait les plus visibles et celles qui engagent : les visuels doivent être accrocheurs », recommande Nicolas Beraudo. Si les captures doivent avant tout être pédagogiques sur le fonctionnement de l’application, cet espace laisse libre cours à une vraie créativité. LeBonCoin a par exemple eu la bonne idée d’utiliser le carrousel de screenshots comme un puzzle. Il est également possible d’intégrer une vidéo dans la description d’une appli. «Si la vidéo n’est pas votre coeur de métier, il ne faut pas hésiter à faire appel à une agence créative pour réaliser cette pastille, elle ne doit pas faire amateur», conseille le spécialiste.


5) Tester tous les paramètres

 Tous ces éléments sont voués à évoluer, à être modifiés dans une logique d'AB testing. «Le simple fait de changer une des captures d'écran, ou un mot-clé, peut avoir un impact déterminant sur les conversions, assure Nicolas Beraudo. Il faut tester sans relâche, jusqu'à trouver la combinaison idéale.»

Envoyer par mail un article

Comment bien référencer son app sur le store ?

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.