Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Presse

Causette en passe d'être repris par le propriétaire du Film Français

14/02/2018 - par Sorlin Chanel avec AFP

La maison-mère de LFF Médias, propriétaire du Film Français et de Première, serait en passe de reprendre le magazine, qui fêtera ses 9 ans dans quelques semaines.

Le groupe Hildegarde, maison-mère de LFF Médias, propriétaire du Film Français et de Première, devrait bientôt reprendre le magazine Causette, ont indiqué mardi des sources concordantes après une audience au tribunal de commerce. Le tribunal rendra son jugement le 7 mars, pour l'anniversaire des 9 ans de Causette, mais toutes les parties ont déjà donné leur accord pour cette reprise après la liquidation judiciaire du mensuel, a indiqué l'avocat des salariés, Thomas Hollande.

Vers la reprise de 14 salariés

Les salariés avaient voté plus tôt dans la journée pour le projet de Hildegarde, qui reprend 14 salariés pour 18 permanents actuellement, avait indiqué une source proche du dossier. En outre, un accord de cession de la marque Causette ainsi que des marques «On nous prend pour des quiches» (slogan du magazine) et «Française d'origine incontrôlable», détenues par la société Lou Médias Invest, a été conclu lundi avec Hildegarde, selon cette même source. Le numéro de mars de Causette devrait sortir en kiosques grâce aux nouveaux fonds amenés par Hildegarde, a précisé l'avocat des salariés.

Les droits de propriété de la marque au centre du jeu

Outre Hildegarde, Sophia Communications (Histoire et collections) et Jérôme Ruskin, le président de la revue Usbek & Rica, avaient manifesté leur intérêt. L'équipe du magazine avait fait savoir la semaine dernière qu'elle comptait porter plainte contre le cofondateur du titre, Gregory Lassus-Debat, qui codétient les droits de propriété de la marque, pour «abus de bien social», l'accusant de vouloir conserver la marque et donc d'entraver la reprise. Gregory Lassus-Debat avait indiqué en retour qu'il envisageait de porter plainte «pour dénonciation calomnieuse et tentative d'extorsion», faisant notamment valoir que la rétrocession de la marque était «aussi logique que légitime».

Envoyer par mail un article

Causette en passe d'être repris par le propriétaire du Film Français

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.