Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Le billet de...

Faiblesse de l’anaphore

16/03/2017 - par Gilles Wybo

«Moi président», l’anaphore employée par François Hollande durant la présidentielle de 2012, est devenue un marronnier dans les médias: Ouest France, Midi libre, France Info, France Bleu et même Stratégies ont succombé à la mode, en créant une rubrique «Moi président». Le principe est toujours le même: asseoir dans le fauteuil de président des citoyens, des chefs d’entreprise, des professionnels pour qu’ils décrivent leur programme pour le pays… France Inter et L'Obs vont un cran plus loin en organisant une «journée spéciale exceptionnelle Moi président» le 16 mars «pour rendre compte des idées postées par les citoyens sur une plateforme “Moi président”»… N’en jetez plus. A trop utiliser la figure de style, les médias ont fini par l’abimer, lui enlever tout style et la rendre inaudible. Dans un monde bruyant où règne le buzz, les médias ne survivront qu’en faisant entendre leur petite musique, pas en reprenant à l’envi les mêmes formules chocs. Difficile d’écrire tous les jours des articles sur l’innovation, la transformation digitale et de se contenter de réutiliser de vieilles recettes. Vive l’innovation éditoriale!

Envoyer par mail un article

Faiblesse de l’anaphore

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.