Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Nos experts ont-ils du nez?

18/11/2010 - par Bruno Fraioli

Les acheteurs télé ont été plutôt inspirés lors des quatre enquêtes de rentrée réalisées par le passé par Stratégies. En 2005, le marché avait plébiscité l'arrivée de Desperate Housewives sur Canal+. Depuis, la série fait encore le bonheur de la chaîne cryptée (qui devrait en diffuser la saison 7 en 2011) et de M6 (qui en diffuse la saison 6). En 2003, les experts sondés avaient également parié sur une autre série, 24 Heures, que Canal+ programme toujours, pour la huitième année consécutive.

Côté productions françaises, les enquêtes de Stratégies sur les nouveaux programmes de rentrée ont également mis en avant Les Rois maudits et les unitaires Mesrine ou Landru en 2005. Des productions françaises qui ont réalisé de bonnes audiences, tout comme le Napoléon de Christian Clavier en 2002.

On ne gagne pas à tous les coups…

En revanche, les acheteurs ont moins de flair concernant les programmes de divertissement. En 2005, ils avaient parié sur le succès du jeu de télé-réalité de TF1 Le Royaume. Avec moins de 20% de part d'audience lors de la seconde diffusion, le divertissement a été envoyé aux oubliettes. A contrario, L'Amour est dans le pré, en septembre 2005, n'avait pas convaincu les experts de l'achat d'espace TV: le docu-réalité de M6 n'avait obtenu qu'une note de 2,4 sur 10. Ce fut pourtant l'un des succès de la chaîne l'été dernier.

Mais les experts médias ont aussi vu venir certains échecs. Ainsi, les divertissements Les poules ont des dents (France 2), Comment dormir mieux (TF1) ou Le Journal des bonnes nouvelles (Canal+) ne les avaient pas enthousiasmés. Bingo, ces programmes n'ont pas fait une grande carrière.

Envoyer par mail un article

Nos experts ont-ils du nez?

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.