Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Du prestige malgré la crise

27/01/2011 - par Alain Delcayre

La difficile sitaution économique a conduit les entreprises à réduire la voilure pour leurs voyages d'incentive et de motivation. Destinations moins lointaines, durées plus courtes, hébergements plus modestes… Mais quelques opérations de prestige ou originales ont eu lieu en 2010. Sélection.

Les employés de Lyreco jouent les aventuriers

Un petit goût d'Indiana Jones pour conclure un voyage de huit jours au Viêt Nam, c'est ce qu'a imaginé l'agence Alice Événements (groupe GL Events) pour son client Lyreco. Ce distributeur de fournitures de bureaux est présent dans 27 pays et emploie plus de 10 000 salariés. Pour récompenser ses 220 meilleurs collaborateurs de 10 nationalités différentes, il a choisi un programme d'une semaine complète, du 8 au 16 mai 2010. «Les incentives de ce niveau, où sont offertes autant d'activités, sont devenues rares», estime Olivier Boisson de Chazournes, directeur général d'Alice Evénements.

Deux cibles internes étaient concernées: les commerciaux et les VLP (ou Very Lyreco People) issus de chaque service et de chaque entité du groupe. Les meilleurs vendeurs ont donc côtoyé des comptables, des chauffeurs-livreurs ou des employés des services généraux, tout le monde étant traité sur un pied d'égalité.

Les quatre premiers jours se sont déroulés dans le nord du Viêt Nam, entre Hanoï et la baie d'Along, avec toute une série d'activités culturelles et sportives, comme la visite du mausolée Hô Chi Minh, un rallye en cyclo-pousse dans le quartier historique de la capitale, la découverte de la baie d'Along en jonque, sans oublier les pauses massage et les dîners de gala avec danses traditionnelles. Et au soir du quatrième jour, surprise: les participants apprennent qu'ils vont s'envoler le lendemain matin pour le Cambodge, vers Angkor et ses «temples montagnes» nichés au cœur de la végétation tropicale.

Les dix vainqueurs de la chasse au trésor organisée à Hanoi ont même pu se prendre brièvement pour Indiana Jones en survolant en hélicoptère le temple d'Angkor Vat, le plus impressionnant et le plus célèbre des dizaines de temples khmers parsemant le site.
Cette opération représentant un budget de 3 500 euros par personne, contre une moyenne d'environ 1 800 à 2 500 euros pour une opération traditionnelle, illustre, selon Olivier Boisson de Chazournes, «une volonté d'utiliser le voyage d'incentive pour ce qu'il est vraiment: un moment exceptionnel et un puissant levier de motivation».

 

Le New York secret de Citroën

«Je veux me réveiller dans cette cité qui ne dort jamais», chantait Liza Minnelli dans le film New York, New York de Martin Scorsese. Un vœu exaucé pour 130 responsables des pièces de rechange de Citroën, y compris leurs conjoints, lauréats d'un concours interne d'excellence. C'est l'agence Le Public Système, via son département MICE (Meetings-Incentive-Congress-Events), qui signe l'organisation de ce voyage de quatre jours et trois nuits qui a eu lieu en mai 2010. «L'annonceur savait, dès le lancement de la compétition, que la destination serait New York. Mais il voulait un séjour non conventionnel et exclusif», explique Sylviane Girardo, codirectrice Meeting et Incentive. Une gageure pour l'agence, tant cette ville si souvent filmée semble familière, même à ceux n'y ayant jamais mis les pieds… Du vol à bord de l'A 380 d'Air France au transfert vers Manhattan en «water taxi» jusqu'à l'hébergement dans un hôtel quatre étoiles proche de Times Square, tout a été mis en œuvre pour faire de ce séjour un moment mémorable. Le musée Guggenheim, célèbre pour sa structure spiralée, a été privatisé pour les heureux lauréats et un sosie de John Lennon leur a chanté Imagine dans Central Park avant un déjeuner dans le restaurant branché Fig & Olive.

«Nous avions aussi créé un rallye pédestre avec un “road book” sur le thème du cinéma qui leur faisait découvrir plusieurs quartiers, suivi d'un déjeuner dans le meilleur “dimsum” [petits mets chinois, notamment les raviolis] de la ville», ajoute Sylviane Girardo. Le dîner prévu chez Carmine's, célèbre chaîne de restaurants italiens, a été quelque peu perturbé par une alerte à la bombe dans Times Square. L'agence a improvisé en transportant le groupe en taxi vers un autre de ces établissements.

Autre expérience à la référence cinématographique: une démonstration de boxe à Brooklyn dans la salle utilisée par Clint Eastwood pour son film Million Dollars Baby, suivi d'un concert a capella sous le pont de Brooklyn. Pour finir, le dîner de gala a eu lieu au Penthouse Astra, loft très tendance de Big Apple. Le tout pour un budget d'environ 2 500 euros par personne.

 

Solera soigne ses «Road Warriors»

Champagne, jet privé et repas gastronomiques: Solera, fournisseur américain de solutions d'ingénierie automobile, n'a pas lésiné pour récompenser les plus méritants des directeurs généraux de ses antennes internationales. Organisée par MCI France, l'opération «Road Warriors» (guerriers de la route) avait pour objectif de «créer un sentiment d'appartenance et de fierté» selon François Chritin, responsable de l'opération chez MCI. Sans oublier de récompenser les bons résultats de ces vingt-huit responsables (et leurs conjointes). Venus de Russie à Lyon en jet privé, ils ont été acheminés en voitures de collection avec chauffeur vers un restaurant cinq étoiles pour un dîner de gala. Le lendemain, la visite du domaine du Clos de Vougeot et ses grands crus de Bourgogne a été suivie d'un apéritif dans les vignes du domaine Drouhin-Laroze, à Gevrey-Chambertin, et d'une nuit au château de Gilly (4 étoiles), à Vougeot. Le jour suivant, direction la Champagne en hélicoptère, vers les caves Moët & Chandon, avec dîner arrosé au Dom Pérignon.

Amatrice de grands nectars, la cible de ce voyage de récompense n'a pas été déçue… Le lendemain, nouveau transfert héliporté vers Paris, avec diverses activités (visite de Notre-Dame et de Montmartre) avant la soirée de gala dans l'hôtel particulier Le 24, situé place des Vosges et géré par le traiteur Lenôtre.

Une opération de prestige au budget élevé (7 000 à 10 000 euros par personne) que peu d'annonceurs français, soucieux de présenter une image modeste en ces temps de crise, seraient prêts à assumer. Le client américain, lui, n'a pas hésité à miser sur le très haut de gamme, illustré par les fleurons de l'art de vivre à la française.

 

Sia Conseil échappe au volcan islandais

L'Islande, ses thermes naturels, ses glaciers… et ses volcans. C'est la destination choisie par le cabinet de consultants Sia Conseil pour son séminaire annuel, une des rares occasions de réunir tous ses collaborateurs. Mais cette opération mise en place par Chaïkana en mars dernier a failli mal tourner à cause de l'Eyjafjöll, ce volcan dont l'éruption soudaine a fortement perturbé la circulation aérienne européenne et mondiale. «Heureusement, nous avons pu partir juste avant le blocage des vols», se félicite Sonia Rouxel, directrice de projets chez Chaïkana.

Avant l'éruption, les 160 participants ont pu se réchauffer dans les eaux chaudes (40°) du spa Lagon bleu, arpenter les glaciers en motoneige, glisser sur des bouées, passer une soirée dans une ancienne maison viking, admirer les geysers et les chutes de Gullfoss. Néanmoins, la colère du volcan a obligé l'agence à modifier ses plans. La randonnée prévue sur les pentes du glacier Eyjafjallajökull couvrant le massif volcanique s'est transformée en observation à bonne distance après un acheminement en 4x4.

Une réactivité saluée par le client: «Cette nouvelle édition nous a permis de constater à nouveau le professionnalisme de Chaïkana qui a su, en un temps record, gérer les aléas de la nature», a déclaré Matthieu Courtecuisse, directeur général de Sia Conseil. Les aléas de ce voyage de trois jours et demi représentant un budget de 1 400 euros par personne, hors affrètement aérien géré par le client, ont permis d'affermir les liens de cette population de consultants souvent isolés les uns des autres.

 

L'association Droit et Commerce sur la route de la soie

Visiter les lieux emblématiques de l'antique route de la soie, c'est le programme qu'a choisi l'association Droit et Commerce, dont l'objet est «de réunir les professionnels du droit, de l'économie et du chiffre qui s'intéressent au droit des affaires». Les quatre-vingts membres de l'association et leurs conjoints ont donc pu s'envoler dix jours, du 12 au 22 octobre dernier, en Ouzbekistan pour leur long voyage bisannuel. C'est dans ce pays d'Asie centrale que se trouvent les cités de Boukhara, Samarkand et Tachkent (la capitale), étapes obligatoires sur cet axe commercial qui reliait jadis l'Europe à la Chine. Objectif: échanger avec des professionnels locaux du droit et découvrir les richesses culturelles d'un pays qui n'en manque pas.

«Le client souhaitait une destination originale et novatrice, alliant découvertes culturelles et prestations de qualité», explique Catherine Bernardin, directrice technique de SDT Events, l'agence organisatrice de ce voyage. Cette destination étant récente pour les voyages d'affaires, l'agence s'est employée à vérifier la qualité des prestations proposées. Parmi celles-ci, une visite de la mosquée Juma (XVIIIe siècle), soutenue par des colonnes en bois d'orme, à Khiva, le marché en plein air Tshorsu où l'on vend de la soie, une rencontre avec des Ouzbeks portant la tenue traditionnelle à Boukhara ou une nuit en montagne dans les campements tadjiks et un déjeuner à l'occasion d'un bouzkachi (un sport équestre prisé dans la région). «C'est une fantasia très impressionnante dans laquelle les cavaliers se passent et s'arrachent la carcasse d'une chèvre ou d'un mouton», détaille Catherine Bernardin. Sans oublier un dîner dans une yourte ou la visite de Samarkand, avec découverte des mausolées de la nécropole de Shaki Zinda.
Un programme très culturel pour un budget de 4 500 euros par personne qui a satisfait le client, selon SDT Events.

Envoyer par mail un article

Du prestige malgré la crise

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies