Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

BILAN PRESSE

05/04/2012 - par Delphine Le Goff et Delphine Soulas

Après une année 2010 en demi-teinte, on comptait sur 2011 pour inverser la tendance. Las ! Alors que l'an passé, la presse féminine connaissait un frémissement, toutes les familles sont à la baisse en 2011. Les news magazines sauvent les meubles avec une relative stabilité.

Quotidiens nationaux -1,4%
Malgré une actualité riche et de bonnes performances pour plusieurs titres, la presse quotidienne nationale finit l'année 2011 en recul. En cause notamment, la disparition de France Soir et les mauvaises performances de L'Equipe, qui a reculé de 5,6% (à 285 386 exemplaires). A l'inverse, Libération a gagné 5,4% (à 119 165 ex.) et Les Echos 3,3% (à 119 576 ex.). Le Monde, qui a renforcé son offre week-end en septembre, a progressé de 2% (à 292 062 ex.) et Le Figaro de 1,3% (à 321 101 ex.). Egalement en hausse, Aujourd'hui en France, qui a progressé de 0,5% à 169 995 exemplaires. Pour la deuxième année consécutive, La Croix termine 2011 en baisse (-0,9%, à 93 586 ex.), tout comme L'Humanité (-5%, à 45 731 ex.). Pour la première fois l'an dernier, les quotidiens nationaux ont profité de la croissance des versions numériques, qui représentent aujourd'hui plus de 2% de la diffusion France payée.

 

Quotidiens régionaux -2,3%

Le recul de la presse quotidienne régionale se poursuit et 2011 ne fait pas exception, avec un marché en baisse de presque 2,3%. Ouest France reste loin devant avec 748 213 exemplaires vendus en moyenne l'an dernier (-1,2%), devant Sud-Ouest (288 370 ex., -1,6%), Le Parisien (284 196 ex., -2,3%), La Voix du Nord (259 791 ex., -2%) et Le Dauphiné libéré (226 975 ex., -1,9%). A l'exception du Télégramme, stable à 204 780 ex., de L'Echo républicain (31 575 ex., +13%) et de L'Aisne nouvelle (19 241 ex., +1,3%), l'ensemble des quotidiens régionaux et départementaux ont vu leur diffusion reculer l'an dernier. Parmi ceux qui ont le moins perdu, L'Alsace (91 991 ex., -1,7%), Le Maine libre (44 973, -1,3%) et Corse matin (40 648 ex., -1,7%). Dans le même temps, la presse quotidienne régionale poursuit sa mutation digitale. En décembre, leurs sites totalisaient 90,4 millions de visites, en progression de 13% sur un an.

 

(encadré)
Les gratuits poursuivent leur ascension
Comme en 2010, les gratuits d'information n'ont pas connu la crise l'an dernier. Ils ont même poursuivi leur expansion, à commencer par 20 Minutes, qui a étendu en mars sa zone de diffusion à vingt nouvelles agglomérations, soit un total de 32 villes couvertes à fin 2011. Une stratégie de développement qui a permis au gratuit d'augmenter sa diffusion de 27%, à 977 354 exemplaires, juste derrière Direct Matin, dont la diffusion a crû l'an dernier de 35,1%, à 1 004 047 exemplaires. De son côté, Metro, racheté par TF1, a gagné 12%, à 755 977 exemplaires. La presse gratuite d'annonces a, quant à elle, poursuivi sa chute avec une baisse de plus de 38% du nombre d'exemplaires distribués et la liquidation de Paru Vendu, un an après la S3G.

 

Presse TV - 3,3%

Rien ne semble arrêter l'érosion de la presse télé. Attaquée de toutes parts, que ce soit, il y a quelques années, par la prolifération des «quinzomadaires» ou par les programmes TV sur Internet, la famille TV n'a cessé de chuter depuis 2002... Les pages de publicité sont également moins nombreuses même si cette famille, avec ses titres millionnaires en exemplaires, reste l'une des vaches à lait des éditeurs: tous les titres ont vu, en 2011, leur pagination publicitaire décroître. En 2010, les magazines TV accusaient une baisse de 2,97%. En 2011, même tendance, avec une diffusion en déclin de 3,28%. Absolument aucun titre n'est épargné, y compris dans les premiers du classement: Télé Z reste en tête (1 481 233 exemplaires, -5,4 %), suivi par Télé 7 Jours (1 371 053 ex., -3,5 %), Télé Star (1 037 954 ex., -2,6 %) et le bimensuel TV Grandes Chaînes (1 005 264 ex., -5,5 %). Le mastodonte issu de la fusion entre les deux suppléments de la presse quotidienne, TV Magazine, culmine à 5 748 545 exemplaires (-1,8 %).

 

Presse décoration -2,6%
Tout comme en 2010, où elle connaissait une diffusion globale en baisse de -2,31%, la presse décoration, un temps en constante croissance, accuse encore en 2011 une baisse de sa diffusion de 2,56%. Cette année, Maison Créative (304 733 ex., -1,8%) a grimpé sur la première marche du podium, devant le leader de l'an passé, Détente Jardin (303 113 ex., -3,0%). Suivent, comme l'an passé, Art et Décoration, à la remarquable stabilité (241 818 ex., +0%), Rustica Hebdo (226 785 ex., -1,3%), Marie-Claire Idées (212 078 ex., -5,5%), Maison & Travaux (181 000 ex., -1,3%). Dans les titres à périodicité plus longue, on remarque le grand bond de AD Collector, trimestriel, qui progresse de 25,1% à 13 460 exemplaires.

 

Presse cuisine -4,6%
L'écœurement se ferait-il sentir? La presse cuisine, pour la deuxième année consécutive, connaît un repli: l'an passé, ses diffusions reculaient de 2,31%, cette année, la baisse est plus marquée, avec un recul de 4,59%. Maxi Cuisine continue la course en tête, avec une diffusion de 231 877 exemplaires et une progression de 3,7%, Régal enregistre une baisse à 191 188 exemplaires (-4,6%), suivi par Vie Pratique Gourmand (182 596 exemplaires, -7,1%), Elle à Table, très stable (163 455 ex., +0,1%), qui passe devant Cuisine Actuelle (159 116 ex., -5,2%).

 

Presse économique -4,6%
En 2007, la presse économique faisait pâlir d'envie tous les éditeurs de presse par ses diffusions florissantes. La crise est passée par là, et la famille continue à chuter, avec une baisse de 4,57% en 2011. Le Particulier reste en tête, avec 451 737 ex. (-2,5%), suivi par Capital, dont la diffusion ne bouge, pour ainsi dire, pas (311 906 ex., -3,6%), Challenges, également très stable (232 048 ex., -0,1%), Mieux Vivre votre Argent (223 128 ex., -1,4%) et L'Expansion (138 202 ex., -1,5%), dont l'histoire a été chahutée en 2011, avec le lancement en mars d'une nouvelle formule qui voit se rapprocher les rédactions du mensuel et de L'Express dans une «newsroom» économique.

 

Presse féminine -2%
L'an passé, les féminins étaient les seuls à tirer leur épingle du jeu, et la seule famille de presse en progression (+2,13%). Cette année, ce dynamique segment de presse n'échappe pas aux baisses de diffusion, avec une chute de 2,04%. Le féminin pratique Femme Actuelle continue à tenir le haut du pavé, avec une diffusion quasi inchangée (898 822 exemplaires, 0,3%), suivi par Madame Figaro (449 905 ex., +6,4%) dont la nouvelle périodicité hebdomadaire, en format pocket, a permis de booster la diffusion, Modes & Travaux (444 228 ex., +5,9%), lauréat d'une Etoile OJD, dont la success story laisse rêveur, Avantages, également très stable (441 134 ex., +0,2%), Maxi (433 520 ex., -5,5%). Le supplément féminin de la presse quotidienne, Version Fémina, culmine, quant à lui, à 3 293 809 exemplaires. (-2,9%).

 

Presse news -0,8%
La presse news continue à voguer sur des flots tranquilles, avec une diffusion globable très stable, à -0,76%, contre -0,20% en 2010. Le Nouvel Observateur, récompensé par une Etoile OJD, a été porté par sa nouvelle formule lancée en mai dernier, avec une diffusion stable à 503 573 exemplaires. (+0,2%), suivi par L'Express, à la diffusion inchangée (436 617 ex., +0,0%), Le Point, également stable (408 481 ex., +0,2%), Marianne (255 945 ex., -2,9%), et Courrier International (195 460 ex., -2,6%). 2012, avec une actualité politique et sportive riche, devrait en toute logique profiter à la famille des news magazines. Dans la famille cousine des news pictures, Télérama, qui a lancé en mars 2012 une nouvelle formule, est en tête avec 622 161 exemplaires (-1,6%), suivi par Paris Match (620 214 ex., +1,3%) et Le Figaro Magazine (431 626 ex., +0,6%).

 

Presse people -4,6%
On l'a beaucoup lu: 2011 marque le repli de la presse people en termes de diffusion, férocement attaquée par les «pure players» d'Internet, même si les audiences de cette famille de presse restent extrêmement enviables. L'an passé, la famille reculait de 4,03%, cette année, les diffusions globales ont baissé de 4,57%. Closer reste en tête (414 174 ex., -7,2%), suivi par le vétéran Voici, le plus stable de la famille, qui passe de la quatrième à la deuxième marche du podium (381 028 ex., -0,3%), France Dimanche (365 156 ex., -5,6%), Public (361 615 ex., -11,1%) et Ici Paris (320 013 ex., -5,1%).

Envoyer par mail un article

BILAN PRESSE

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies