Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

internet

Quotidiens augmentés

14/03/2013 - par Delphine Soulas

Sites Internet, applications mobiles, contenus enrichis: les gratuits s’adaptent à leur manière à la digitalisation et surtout à la "nomadisation" de la consommation d’information.

Dans les transports en commun ces deux dernières années, les journaux gratuits ont vu se développer une nouvelle concurrence: celle des smartphones. A longueur de journée, ils sont des milliers à consulter leur téléphone portable le temps d'un trajet. Autant de lecteurs perdus pour 20 Minutes, Direct Matin et Metro. «L'effet de la concurrence du smartphone, je ne le vois pas», assure Jean-Christophe Thiery, président de Direct Matin. «Les taux de prise en main n'ont pas évolué à la baisse», renchérit Sophie Sachnine, directrice générale de Metro.

Pour autant, difficile d'ignorer ce nouveau support d'information. «Le mobile représente vraiment un enjeu très important pour nous, souligne Olivier Bonsart, le nouveau patron de 20 Minutes. Chaque jour, il génère davantage de pages vues que l'Internet fixe. En visites, nous ne sommes pas encore au même niveau.»

Comme sur Internet, le gratuit a une bonne longueur d'avance sur ses concurrents dans le monde du mobile, avec deux fois plus de visiteurs uniques par mois que Metro, quand Direct Matin vient à peine de mettre en ligne son site Internet.

«Pendant cinq ans, nous avons concentré nos efforts sur le print; au printemps 2012, nous avons lancé la digitalisation de Direct Matin. Nous visons le million de VU d'ici la fin de l'année», explique Jean-Christophe Thiery. Le gratuit réfléchit également à étendre au digital son partenariat avec la presse quotidienne régionale.

Logique de l'instantanéité

Pour Metro, 2012 a été marqué par la mise en place du «reverse publishing», une organisation de la rédaction qui donne la priorité aux supports numériques. Concrètement, les articles sont mis en ligne sur le site au fil de l'actualité avant d'être retravaillés en fin de journée pour le journal du lendemain.

«En tant que média gratuit, nous ne sommes pas dans cette lutte épouvantable pour savoir si nous devons publier nos contenus sur tous les supports», estime Sophie Sachnine. «Nous sommes dans une logique de l'instantanéité. Il faut donc réduire au mieux le temps entre la production du contenu et la lecture tout en gardant la même exigence sur le digital que sur le papier», ajoute Edouard Boccon-Gibod, président de Metro.

Cette nouvelle organisation commence à porter ses fruits: l'audience de Metro a doublé en un an, à près de 1,6 million de VU (voir tableau). Objectif: 3 millions de VU d'ici la fin de l'année.

De son côté, 20minutes.fr, lancé dès 2007, inaugurera dans le courant de l'été une nouvelle version. «Ces derniers temps, nous avons privilégié le développement mobile. Il est aujourd'hui temps de rattraper le petit retard technologique de notre site», estime Olivier Bonsart. Surtout, le nouveau directeur de la rédaction qu'il vient de nommer en remplacement d'Yvon Mézou, Acacio Pereira, devra poursuivre le rapprochement des rédactions print et Web, comme c'est déjà le cas pour les services sport et économie.
«Il doit être celui qui emmène la rédaction vers les nouveaux paysages de l'information et cela passera par la convergence. Le numérique permet à 20 Minutes d'augmenter son audience mais aussi de renforcer le dialogue avec ses lecteurs papier.»

Pour réconcilier papier et numérique, le titre lancera dans les prochaines semaines un quotidien «enrichi», qui permettra au lecteur du support papier de déclencher un contenu additionnel sur son smartphone grâce à la reconnaissance d'images. Ce principe de réalité augmentée pourra s'appliquer tant au contenu rédactionnel qu'à la publicité.
Autre enjeu majeur pour les gratuits, la lecture du journal sur support numérique. Une étape importante pourrait être franchie autour de l'été avec la certification des versions numériques de la presse gratuite d'information par l'OJD, qui mesure déjà celles des quotidiens payants. «Nous avons beaucoup plus à gagner en pariant sur la complémentarité plutôt qu'en étant dans la crainte d'une cannibalisation entre le print et le Web», conclut Olivier Bonsart.


L'audience en ligne des quotidiens gratuits

 

  Audience Internet (en visiteurs uniques) Audience mobile (en VU, site et applications)
20 Minutes
5 213 000 1 072 000
Metro
1 586 000
536 000
Direct Matin
350 000
51 000

Source : Médiamétrie-Netratings, décembre 2012

Envoyer par mail un article

Quotidiens augmentés

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies