Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Digital

Les banques américaines se convertissent aux prêts en ligne

07/12/2015 - par Delphine Le Goff, avec AFP

Goldman Sachs, banque historique de Wall Street, va s'ouvrir début 2016 à Monsieur-Tout-le Monde en prêtant de l'argent aux particuliers et aux PME via une plateforme internet spécifique. Une révolution pour une firme dont la force traditionnelle est la spéculation.

Pour ce faire, l'établissement dirigé par Lloyd Blankfein est allé chercher chez ses rivaux les talents nécessaires: outre Harit Talwar, fin connaisseur de services financiers destinés aux particuliers, elle a débauché David Stark chez Citigroup et Darin Cline chez le pionnier du prêt électronique entre particuliers Lending Club. Il est allé compléter son recrutement chez American Express, selon des sources proches du dossier. Des ingénieurs, des spécialistes de la relation clients et des analystes de données ont aussi été embauchés.

16% des prêts aux PME dans quelques années

Les efforts de Goldman Sachs reflètent l'urgence de se réinventer et de trouver des relais de croissance moins risqués dans un environnement devenu plus contraignant pour ce qui est des fonds propres et des activités de courtage, selon les observateurs.

Le créneau des prêts sur les plateformes électroniques devrait représenter plus de 8% des crédits à la consommation aux Etats-Unis et 16% des prêts accordés aux PME dans les cinq prochaines années, estiment les analystes de Morgan Stanley.

Première banque américaine, JPMorgan vient d'annoncer pour sa part un partenariat avec OnDeck, une start-up spécialisée dans les prêts en ligne aux PME qui a accordé 1,3 milliard de dollars de crédits sur les neuf premiers mois de 2015, soit 70% de plus qu'en 2014.

Accord ou refus en temps réel

L'établissement de Park Avenue à New York prévoit d'accorder des prêts pouvant aller jusqu'à 250 000 dollars, approuvés «quasiment en temps réel avec des fonds disponibles le même jour ou au plus tard le lendemain», affirme à l'AFP Mary Jane Rogers, une porte-parole. JPMorgan, qui sert 4 millions de PME, prend d'ordinaire «plusieurs jours voire plusieurs semaines» pour approuver un prêt. 

Cette nouvelle concurrence a poussé Bank of America et Wells Fargo, premier fournisseur de prêts aux Etats-Unis, à simplifier procédure d'approbation des prêts consentis aux PME: réponse et mise à disposition des fonds pour des prêts de 10 000 à 100 000 dollars «seront pris très rapidement» à compter de 2016 sur une plateforme en ligne, explique Jim Seitz, l'un des porte-parole de Wells Fargo.

Envoyer par mail un article

Les banques américaines se convertissent aux prêts en ligne

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W