Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

MARKETING SPORTIF.

Les JO de Londres en guerre contre l'«ambush marketing»

05/06/2012 - par Alain Delcayre

Afin de protéger ses partenaires (McDonald's, Coca-Cola, British Airways, Adidas, etc.) de toute action d'«ambush marketing» (marketing d'embuscade), le comité d'organisation de Londres 2012 a instauré un périmètre de sécurité d'un kilomètre autour de chaque site olympique. Toute présence de marque pouvant être concurrente des «top sponsors» en sera exclue. La mesure concerne la publicité, mais aussi les supports publicitaires comme les tee-shirts de spectateurs arborant des marques non désirées, des aliments ou boissons non officiels, etc. Le contrôle - ou tentative de contrôle - des organisateurs n'épargne pas les réseaux sociaux. Le comité fait en effet une chasse assidue aux comptes pirates sur Twitter, a encadré les tweets et posts des athlètes et a interdit ceux des volontaires dès lors qu'ils évoquent les JO. Les mots «jeux», «2012», «deux mille douze», «médaille», «or», «argent» et «bronze» sont également protégés. A noter par ailleurs que le stade O2 Arena (du nom de l'opérateur O2, filiale de Telefonica) a été rebaptisé North Greenwich Arena pour la durée des Jeux, afin de ne pas faire de l'ombre au sponsor BT, concurrent d'O2.

Envoyer par mail un article

Les JO de Londres en guerre contre l'«ambush marketing»

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.