Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Luxe

Hermès introduit des critères RSE pour 10% du salaire variable de son dirigeant

04/06/2019 - par GB avec AFP

Mardi 4 mai, le groupe de luxe Hermès a annoncé lors de son assemblée générale que 10% de la rémunération variable de son dirigeant seront soumis dès 2019 à des critères RSE (responsabilité sociale et environnementale). Les objectifs RSE à atteindre et les modalités de calcul n'ont cependant pas été divulgués.

10% de la rémunération variable du dirigeant d'Hermès, Axel Dumas, soit 160 000 euros, dépendront désormais de critères RSE, comme la consommation d'énergies industrielles, l'ancrage territorial ou l'égalite femmes-hommes, selon l'annonce qui a été faite mardi 4 mai, devant les actionnaires du groupe de luxe, par Éric de Seynes. Ce dernier, président du conseil de surveillance, a indiqué qu'en mars dernier, le conseil de gérance du groupe avait décidé de «soumettre une partie de la rémunération variable à un nouveau critère RSE représentant les engagements du groupe en matière de développement durable».

Ce nouveau mode de calcul s'appliquera «pour la première fois» sur la rémunération variable d'Axel Dumas qui sera versée en 2020, au titre de l'exercice 2019. Trois indices ont été identifiés selon le document distribué aux actionnaires, qui ne donne cependant pas de détails ou de chiffres sur les objectifs à atteindre et les modalités de calcul.

Critères RSE

Le premier critère porte sur «le découplage entre la croissance de l'activité à taux et périmètre constants, et l'évolution de la consommation d'énergies industrielles». Seront également évaluées «les actions prises en faveur de l'ancrage territorial du groupe en France et dans le monde, hors grandes villes» ainsi que «les initiatives du groupe en faveur de l'égalité hommes-femmes».

Au titre de l'exercice 2018, l'assemblée générale a entériné mardi 4 juin pour Axel Dumas, à 94% des voix, une rémunération fixe (en brut) de 1,4 million d'euros et une rémunération variable de 1,6 million, pour un total de 3 millions d'euros contre 2,7 millions l'année précédente.

«Hermès est une entreprise où beaucoup (de produits) sont fabriqués en France, et on émet très peu de carbone : en 2018, on a eu à peu près 42 kilos-tonnes d'équivalent CO2», s'est félicité Axel Dumas lors de l'AG. «Mais il faut encore travailler sur le transport. Nous devons réduire le plus possible notre impact sur la biodiversité, la qualité de l'eau ou encore les forêts», a-t-il ajouté.

Le groupe familial Hermès, qui a le statut de société en commandite, compte deux gérants à sa tête : Axel Dumas, en charge de la stratégie et de la gestion opérationnelle, et la société Emile Hermès SARL qui, par le biais de son conseil de gérance, est en charge de la vision et des axes stratégiques.

Envoyer par mail un article

Hermès introduit des critères RSE pour 10% du salaire variable de son dirigeant

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.