Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Le billet

De la musique avant toute glose

22/01/2020 - par Amaury de Rochegonde

Parmi tous les facteurs d’explication du très bon score de France Inter au dernier résultat d’audience, en novembre-décembre, on cite trop rarement l’excellente programmation musicale qui remplace – on n’ose dire avantageusement – certains programmes en temps de grève. Après plus de cinquante jours d’arrêt de travail, combien d’auditeurs sont-ils tombés, par hasard, sur ces respirations qui leur rappellent combien la radio gagne à n’être pas peuplées que de voix parlées ? Augustin Trapenard ou Laure Adler le savent bien : en animateurs d’émissions culturelles, ils prennent soin de laisser une place à la musique, donc au voyage, à l’évasion, à un autre monde… Précieux lorsqu’on est prisonniers des embouteillages en pleine grève des transports publics. L’autre explication tient au caractère perlé des tranches rebelles : même l’amateur inconditionnel de chroniques, d’interviews et de journaux peut se laisser prendre à ce jeu de chaises musicales. Enfin, le score royal de France Inter confirme qu’il est un genre qui, décidemment, ne berce pas de sa tendre mélodie les auditeurs du service public : c’est la publicité sonore. Peu de déport d’audience, de ce fait, vers les radios commerciales. Trop de voix et pas assez de musique, là aussi.

Envoyer par mail un article

De la musique avant toute glose

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.