fbpx

Vous êtes ici

CONFÉRENCES STRATÉGIES 2021

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

conférence Stratégies

Nouveaux médias : la révolution des formats

12/04/2021

Des formats originaux, engageants et adaptés aux usages La place essentielle acquise par les nouveaux médias dans les usages du grand public au cours de la décennie écoulée a provoqué une véritable révolution des formats. Ce phénomène qui a touché tant l’audio que la vidéo était au cœur des deux webinaires organisés par Stratégies les 18 et 19 mai derniers.

Si l’on assiste à un nouvel âge d’or de l’audio, « c’est parce que les technologies le permettent » et « les utilisateurs ont dicté l’évolution », a souligné Mathieu Gallet, cofondateur de la plateforme Majelan. Les premiers mois de son service ont ainsi montré que « l’engouement était du côté des contenus originaux car aujourd’hui le contenu est roi. » Majelan a alors privilégié des podcasts sur « des problématiques contemporaines, comme le développement personnel, le développement de compétences, largement traités dans l’édition ou la vidéo, peu dans l’audio. Et les formats courts car « quand on dépasse les 20 minutes, le taux d’écoute a tendance à baisser, ce que nous ont appris les datas », a précisé son dirigeant.

Fleur Toutain, responsable de l’audio chez Havas Media France, a remarqué que les « lignes entre radios et plateformes sont en train de se flouter ». Avec « Mon Daily », Spotify propose par exemple « des podcasts comme des matinales radio », a expliqué Prune Nouvion, sa directrice des ventes France-Nederland. Surtout, selon Jérôme Colombain, journaliste spécialisé technologies, la plateforme a secoué le cocotier en devenant « diffuseur de contenus audio -musique, livres et podcasts- pour ravir le leadership à Apple, l’inventeur du podcast. » Lequel « se remet à innover avec des analytics, des systèmes de monétisation. Même si le podcast est encore de niche. » Un sentiment nuancé par Fleur Toutain. Si l’audio social initié par Clubhouse est, lui, encore de niche, « tout le monde y va, observe Jérôme Colombain. Il y a encore plein de choses à faire… » Y compris pour les marques, comme Feed, qui a investi Clubhouse en organisateur de conférences.

 

Les annonceurs ont également compris l’intérêt d’aller dans la vidéo, dont les chiffres de visionnage ont explosé. A condition d’adopter les nouvelles écritures en vigueur pour les contenus. Avec la vidéo de lancement du déodorant écoresponsable Respire, l’éditeur Brut a ainsi vendu pour 200 000 euros de produits, a indiqué Guillaume Lacroix, son cofondateur. Pour qui « la jeune génération qui les suit déteste la pub mais adore les marques. »

Et, pour lui parler, le fond est important. « Souvent, Brut est ramené à sa forme, a déploré son dirigeant. Elle est liée aux réseaux sociaux, on met des sous-titres parce que 60 à 70 % de nos vidéos sont consommées sans son. C'est du format carré ou vertical car il y a plus d'engagement sur le téléphone portable. Mais ce qui définit Brut, ce sont des valeurs générationnelles - peu traitées par les médias traditionnels- et basées sur la conversation sociale. » A l’instar de celles mises en avant par Yahoo France (Verizon Média) dans ses vidéos. Avec « La face Katché » par exemple, « on voulait quelque chose de très inspirant sur la diversité », a expliqué son directeur éditorial, Alexandre Delpérier.

La diversification des contenus est également un facteur de succès, selon Florian Chavanelle, directeur des partenariats agences de Tiktok. Lequel a mis en avant « l’authenticité, car Tiktok est un territoire de liberté d’expression pour les communautés. Avec un prisme créatif, car on repositionne l’utilisateur comme créateur de contenus ».

Mais, comme l’a rappelé Jean-Damien Agurto-Levy, responsable digital-data de l’agence Initiative, les usages et les fonctionnalités de la vidéo ont fortement évolué en quelques années, en passant du service de rattrapage à TikTok, via YouTube, Vine ou Snapchat. « Tout cela peut rendre l’accès à la vidéo un peu compliqué pour les annonceurs, reconnaît l’expert. C’est pourquoi il faut s’appuyer sur les partenariats avec les groupes et les créateurs. »

 

Didier Si Ammour 

 

 

Sur la chaîne YouTube de Stratégies, l’intégralité des webinaires

Audio https://www.youtube.com/watch?v=Qskni13-61M&t=2720s

Vidéo https://www.youtube.com/watch?v=dHkwWQFrBDo&t=3435s

Envoyer par mail un article

Nouveaux médias : la révolution des formats

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.