La start-up française Mistral AI, créée il y a à peine 9 mois, pourrait lever 450 millions d’euros, portant sa valorisation à environ 2 milliards de dollars. Andreessen Horowitz dirigerait l’investissement avec plus de 325 millions d’euros de capitaux propres. Nvidia et Salesforce contribueraient avec 120 millions d’euros sous forme de dette convertible. Les co-fondateurs envisagent de vendre plus d’un million de dollars d’actions, et l’ancien ministre Cedric O fait partie des insiders prêts à vendre des participations partielles. Cette levée de fonds intervient après le succès initial de Mistral AI, qui avait levé 105 millions d’euros en juin, seulement quatre semaines après son lancement officiel. La start-up, comparée à OpenAI, a présenté son premier grand modèle de langage, Mistral 7B, avec 7 milliards de paramètres en septembre.