RESEAU SOCIAUX

L'ex-chef de la sécurité de Twitter a accusé le réseau social d'avoir dissimulé des vulnérabilités de son système de
protection et menti sur sa lutte contre les faux comptes, selon une plainte révélée mardi par le Washington Post et CNN. Dans un document de 84 pages adressé le mois dernier au régulateur boursier américain (SEC), au ministère de la Justice des Etats-Unis (DOJ) et à l'autorité américaine de la concurrence (FTC), Peiter Zatko dénonce des «défaillances graves et choquantes, de l'ignorance volontaire et des menaces à la sécurité nationale et à la démocratie». Twitter a réagi, dans un communiqué transmis à l'AFP, décrivant une plainte «truffée d'incohérences et d'imprécisions» et assurant que la sécurité et la protection des données faisaient partie de ses priorités.

Suivez dans Mon Stratégies les thématiques associées.

Vous pouvez sélectionner un tag en cliquant sur le drapeau.