fbpx

Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Numérique

C’est quoi la « Next Economy » ?

14/10/2021 - par La Rédaction

Le Hubforum est revenu cette année les 12 et 13 octobre, avec pour thème « Lead the Next Economy ». Stratégies, partenaire de l’événement, a demandé à différents intervenants de ces deux jours de conférences ce qu’était pour eux la « Next Economy ».

Pierre-Yves Calloc'h,

Chief digital officer, Pernod Ricard

« Pour moi, la nouvelle économie est multidimensionnelle. Les nouveaux canaux de communication digitaux, de vente en e-commerce, de partenariats, créent énormément d’opportunités. Dans cet environnement, il est important de se focaliser, pour se réinventer sans perdre qui l’on est. Chez Pernod Ricard, avoir une vision claire et fondatrice comme la création de convivialité nous aide à faire les bons choix. La donnée et l’IA sont au centre de la nouvelle économie. Elles permettent une personnalisation plus forte, de prendre de meilleures décisions et de détecter de nouvelles tendances dès leur début. Mais il est important d’embarquer l’ensemble de l’entreprise vers ces nouvelles dimensions. Et pour cela, il y a un levier évident : la formation. Nous avons par exemple lancé un programme certification, le D-passport, qui embarque 12 000 employés dans une formation sur le digital. Un autre levier me semble important : un nouveau leadership, encore plus humain dans un monde technologique, plus empathique, plus ouvert. Cela me semble nécessaire, pour accompagner les nombreux changements auxquels sont confrontés les salariés, les clients et les partenaires. »

 

Mélissa Simoni

Sales director France & Benelux, Twitch

« Notre façon de consommer les médias traditionnels s’est transformée ces dernières années. L’évolution de la télévision traditionnelle vers la VOD, démontre qu’aujourd’hui nous voulons consommer ce que l'on veut, quand on le veut. Selon moi, la prochaine étape dans l'évolution du divertissement est en fait la convergence des types de consommation vers une dimension plus interactive. L'avenir, c'est le divertissement immersif et interactif, et nous le constatons chaque jour sur Twitch. La pandémie a confirmé ce que nous savions déjà, alors que nous sommes restés loin les uns des autres pendant si longtemps, le divertissement et les médias ont un rôle à jouer pour créer des liens. Nous ne nous contenterons plus de consommer passivement du contenu, mais nous le partagerons et le créerons activement. Sur Twitch, des communautés se forment chaque jour autour de passions communes. Chaque stream est comme une chaîne de télévision unique où les spectateurs interagissent avec un créateur pour co-créer du divertissement. Ne serait-ce qu'en 2020, plus de 26 millions de chaînes ont été mises en ligne, c'est-à-dire 26 millions de programmes différents, adaptés aux intérêts des spectateurs qui, à leur tour, nouent des liens profonds avec le streamer, et entre eux. »

 

Julien Villeret

Directeur de l'innovation, groupe EDF

« Je définis la Next Economy en trois mots : “bas-carbone”, car nous devons développer des solutions qui permettent d’atteindre la neutralité carbone ; “résilience” à la fois des économies, des peuples et des entreprises qui doivent faire évoluer leur business model. Et “inclusive”, car cette Next Economy doit s’adresser à toutes et tous. Ce sont ces trois mots qui sont au cœur de l’économie à venir »

 

Clémentine Granet

Cofondatrice, Les Petits Prödiges

« À mon sens, la Next Economy vient conforter et accélérer certaines tendances, davantage qu’elle ne les transforme. Dans le mode de la consommation, on constate une envie de plus en plus présente de se recentrer sur soi, d’accorder plus d’importance au bien-être, et à d’autres critères privilégiés : la transparence, la durabilité, le retour à l’essentiel. On a pu le constater chez Les Petits Prödiges lors de la première vague de l’épidémie, déjà, avec une explosion des ventes sur notre produit phare : le baume multi-usages dont le concept est justement de stopper la surconsommation avec un produit tout-en-un, qui résume toute la routine « skincare » à lui seul, en plus d’être 100 % d’origine naturel & écoresponsable. »

 

Ralph Mansour

Cofondateur et CEO Le Closet

« Chez Le Closet notre vision de la Next Economy c’est le passage d’un modèle qui reposait sur la possession et le jetable, à une économie basée sur le partage, l’usage et la circularité. Remplacer la possession par l’usage : c’est la mission que s’est donnée Le Closet, en permettant aux femmes de louer leur garde-robe. Et loin de limiter les possibilités, cette nouvelle façon de consommer la mode offre en réalité une liberté infinie de choix et de changements. Avec le principe des vêtements partagés, les femmes peuvent les porter autant de fois qu’elles le souhaitent tout en réduisant leur consommation et l’impact environnemental du secteur. L’industrie textile est aujourd’hui la deuxième plus polluante au monde. En moyenne, nous consommons 60 % de vêtements de plus qu’il y a quinze ans, et nous les conservons moitié moins longtemps. En mutualisant les vêtements, notre solution permet de maximiser le nombre de fois où ils sont portés, tout en conservant l’aspect plaisir de la mode et du changement. »

 

Thomas Mendonça, directeur général digital & innovation de Fitness Park 

Membre du HUB35, la promo de jeunes du digital du Hubforum.

« Le monde du fitness était déjà en mutation, mais la crise sanitaire a favorisé l’accélération de la transformation digitale du secteur. C’est cela la Next Economy, pour nous. Le fitness est un pilier de la santé des Français, avec 7 millions d’adhérents. Et tous voudront garder une bonne forme physique, donc on s’attend à ce que la reprise n’en soit que plus forte dans les salles de sport. Les restrictions sanitaires ont imposé une évolution dans le mode de consommation du sport : applications mobiles, plateformes de home et outdoor trainings... Le confinement a poussé les sportifs à s’entraîner différemment et à tester des solutions numériques. Le digital n’est plus une simple solution complémentaire à l’entraînement, il fait partie du parcours. Mais n’oublions pas que rien ne peut remplacer l’expérience physique avec le sport, et les lieux sportifs seront toujours incontournables. Ainsi, les projets autour de la gamification, et l’animation de la communauté ne feront que renforcer la force de ces lieux de vie. »

Envoyer par mail un article

C’est quoi la « Next Economy » ?

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies