Les hypermarchés et des supermarchés non cédés à date par le distributeur Casino, en difficulté financière, intéressent Auchan et Les Mousquetaires/Intermarché via une offre conjointe.

Serge Papin, administrateur d'Auchan Retail International, a confirmé jeudi 30 novembre l'existence d'une offre conjointe avec Les Mousquetaires/Intermarché pour racheter l'intégralité des hypermarchés et des supermarchés non cédés à date par le distributeur Casino, en grande difficulté financière. Toutefois, les dirigeants des deux groupes « Yves Claude et Thierry Cotillard n'ont pas nécessairement déposé tous les ingrédients qui constituent l'offre », a précisé Serge Papin, interrogé sur BFM Business. Il n'a pas donné d'information sur le prix de l'offre, ni le nombre total de magasins, ni la répartition entre les deux repreneurs.

Casino a confirmé jeudi avoir « reçu à date des offres préliminaires indicatives de la part de plusieurs acquéreurs » pour le rachat de « périmètres différents » d'hypermarchés et de supermarchés. « Je crois que tout le monde a fait des propositions, Carrefour a dû en faire, E.Leclerc a dû en faire aussi », a estimé Serge Papin, avant de défendre l'offre conjointe de son groupe Auchan et du groupement Les Mousquetaires/Intermarché qui concerne « l'ensemble [des magasins] », un critère « rassurant » d'un point de vue social, selon lui. « Les emplois sont gardés dans le projet » d'Auchan et d'Intermarché, a affirmé Serge Papin. « Il y aura peut-être quelques outils logistiques » inclus dans l'offre de reprise, « mais il s'agit surtout des magasins », a-t-il précisé.

Cessions soumises à approbation

Casino a de son côté indiqué qu'il « ne donnera pas de détails sur le contenu des offres qui sont en cours d'examen » et ajoute que « toute opération de cession devra être préalablement approuvée par le consortium » candidat à la reprise de Casino autour du milliardaire tchèque Daniel Kretinsky et du Français Marc Ladreit de Lacharrière. Intermarché s'est déjà accordé avec Casino il y a quelques mois pour le rachat de 119 magasins, plus une soixantaine en option. Une soixantaine a changé d'enseigne début octobre. Mercredi matin, le média d'investigation La Lettre indiquait que deux duos d'enseignes, Système U-Lidl d'un côté, Intermarché-Auchan de l'autre, s'étaient positionnés pour reprendre tout ou partie des magasins de grands formats, super et hypermarchés de Casino.

« Il n'y a aucune alliance entre Système U et Lidl pour un rachat de magasins de l'enseigne Casino », a réagi sur X (ex-Twitter) le PDG de Système U Dominique Schelcher, un porte-parole de l'enseigne ayant auparavant démenti « formellement » l'information auprès de l'AFP. Quant à Lidl, il avait indiqué il y a quelques mois au fonds britannique Attestor être intéressé par la reprise d'environ 300 Casino et 300 Monoprix, autre enseigne du groupe en difficulté financière.