Le groupe de luxe Hermès a annoncé ce vendredi 9 février de nouveaux records avec une hausse de son bénéfice net annuel de 28 % et de ses ventes de +16 %.

« Une nouvelle fois en 2023, Hermès a cultivé sa singularité et a réalisé des performances remarquables dans tous les métiers et toutes les zones géographiques, sur des bases élevées », déclare le gérant d’Hermès, Axel Dumas, cité dans le communiqué. « À moyen terme, en dépit des incertitudes économiques, géopolitiques et monétaires dans le monde, le groupe confirme un objectif de progression du chiffre d’affaires à taux constants ambitieux », précise le groupe.

Géographiquement, l’Asie hors Japon (12,9 %) « poursuit sa forte croissance, avec de belles progressions des ventes dans tous les pays de la région » et atteint 6,3 milliards d’euros de ventes, selon le communiqué qui rappelle qu’Hermès a ouvert son 33e magasin en Chine continentale en octobre. En Chine, « je ne vois pas de rupture de tendance pour l’instant », a expliqué Axel Dumas lors d’une conférence téléphonique avec des journalistes. En ajoutant un chiffre d’affaires du Japon qui progresse de 14,5 % à 1,3 milliard d’euros, l’Asie est le premier marché du groupe et atteint 7,5 milliards d’euros de ventes.

Les ventes en Europe progressent de 19 % et passent les 3 milliards d’euros et celles des Amériques de 17,1 % à 2,5 milliards d’euros. Les ventes de maroquinerie sellerie, cœur de métier du groupe, progressent de 11,8 %, atteignant 5,5 milliards d’euros. Le chiffre d’affaires des vêtements et accessoires fait un bond de 23,1 % à 3,9 milliards d’euros.

Hermès versera une prime de 4 000 euros à l’ensemble de ses 22 000 collaborateurs dans le monde. « Nous avons doublé nos effectifs en 10 ans », a rappelé Axel Dumas, « et plus de 60 % des créations d’emplois ont eu lieu en France, où nous fabriquons les trois quarts de nos objets ».

Suivez dans Mon Stratégies les thématiques associées.

Vous pouvez sélectionner un tag en cliquant sur le drapeau.