Une décision très attendue. Le tribunal de commerce de Paris, saisi le 17 janvier dans le cadre d'un référé par Unilever France au sujet d'une campagne de communication du distributeur Intermarché fustigeant les prix de certains de ses produits, a tranché. Le tribunal a débouté Unilever France de l'intégralité de ses demandes, selon une copie de la décision que s'est procurée La Correspondance de la Publicité. Unilever France se voit parallèlement condamné à payer, à titre d'indemnité, la somme de 12 000 euros au groupement Intermarché. Dans un contexte inflationniste où les principaux acteurs de la distribution n’hésitent plus à aller au clash, Intermarché s’était fendu d’une campagne détournant les slogans de certains produits du portefeuille d’Unilever. Objectifs revendiqués : mettre en garde ses clients contre diverses hausses de prix et des procédés assimilés à de la shrinkflation.