Regain de moral positif chez les Français et stabilité dans la déconsommation : telles sont les conclusions de GroupM (WPP) qui a révélé les résultats de son étude sur le comportement de consommation des Français en 2023 et les perspectives pour 2024.

Le moral des Français s’améliore depuis la crise du COVID, avec une hausse de 18 points de positivité, passant de 11 % en 2020 à 29 % en 2023, selon une étude GroupM (WPP) qui sur le comportement de consommation des Français en 2023 et les perspectives pour 2024, via 780 répondants. Malgré des préoccupations persistantes et une inquiétude majeure vis-à-vis de l’inflation, la plupart des consommateurs souhaite adopter une consommation plus responsable. En 2024, l'inflation demeure la principale préoccupation des Français (89 %), suscitant inquiétude et incertitude quant au pouvoir d'achat. La vigilance sur les prix persiste chez la quasi-totalité des Français (91 %). 77 % des Français souhaitent réduire leurs dépenses de manière générale et 74 % vont limiter les achats « plaisir ». Malgré la volonté de maintenir les dépenses dans tous les secteurs pour la majorité des Français, une partie importante envisage de réduire les quantités ou de dégrader la qualité des achats, surtout dans les secteurs de : l’équipement ménager, la haute technologie, les achats plaisir. En ce qui concerne l'épargne, 81% des Français affirme y faire attention en prévision de l’avenir perçu comme compliqué, chiffre en hausse par rapport à 2022 (+7 pts).

Améliorer les habitudes de consommation

Dans un monde idéal, les priorités de consommation reposent sur la durabilité, la localisation des produits et leur recyclabilité. Bien que les Français expriment une volonté affirmée d'améliorer leurs habitudes de consommation, le principal frein demeure financier, reflétant un instinct marqué de préservation économique. 73 % sont davantage sensibles à l’impact de leur consommation sur la planète en 2024. 83 % souhaitent consommer des produits de qualité, plus durables – en revanche, 18,5 % ne pourront pas se le permettre financièrement. 81 % souhaitent consommer des produits fabriqués en France – en revanche, 15,1 % ne pourront pas se le permettre. 79 % souhaitent consommer des produits recyclables – en revanche, 8,4 % ne pourront pas se le permettre. 

Engagement des marques

Les Français reportent alors leur frustration de ne pouvoir « mieux consommer » sur les actions et les engagements des marques. 91 % des Français souhaitent que les marques communiquent davantage sur l’origine des produits, et ils sont tout autant à attendre des marques qu’elles produisent en France. 90% attendent des marques une incitation à une consommation raisonnée et autant sont attentifs à la transparence des marques sur leurs modes de production. 85 % aspirent à ce que les marques s'engagent éthiquement, fournissent continuellement des informations pratiques permettant aux consommateurs de devenir plus experts dans leurs choix de consommation, et communiquent de manière transparente sur les actions qu'elles entreprennent.

Suivez dans Mon Stratégies les thématiques associées.

Vous pouvez sélectionner un tag en cliquant sur le drapeau.